N’écrivez plus d’e-mails, c’est ringard

Aux Etats-Unis, le courrier électronique a été supplanté par Facebook, Twitter et Pinterest. Normal, c’est beaucoup plus efficace pour parler entrecôte-frites-salade.

pinterest
Pinterest a supplanté les e-mails aux Etats-Unis, selon le site ShareThis – (DR)

L’e-mail est ringard. Il est has been pour être plus précis, puisque ce sont les Américains qui le boudent. Selon l’enquête du site ShareThis, le courrier électronique n’arrive plus qu’en quatrième position des canaux utilisés pour transmettre des fichiers ou du texte sur Internet. Déjà dépassé par Facebook et Twitter, il est aujourd’hui distancé également aux Etats-Unis par Pinterest. Oui, Pinterest, ce site en forme de tableau d’affichage où les internautes exhibent ce qu’ils cuisinent, ce qu’ils achètent ou ce qu’ils voudraient acheter. Le courrier électronique est même en pleine récession alors que les réseaux sociaux connaissent un développement fulgurant.

Gratuit, pratique et instantané, l’e-mail me paraissait indétrônable. Je n’avais jamais imaginé qu’il puisse passer de mode. Quelle erreur, il est terriblement inefficace pour faire feuilletonner son quotidien! Exemple: vous sortez du bistrot La Limite où, pour une fois, vous avez réussi à finir votre monumentale assiette d’entrecôte-frites-salade. Pour raconter cette mémorable anecdote à une seule personne, vous devez, sur Gmail, entrer le nom d’un destinataire, l’objet du message, et enfin décrire votre repas par le menu. Vous en avez pour cinq bonnes minutes, peut-être dix. Vous pouvez mettre une ou deux personnes en copie, mais ce n’est pas beaucoup plus efficace. Alors que, sur Facebook, vous n’avez qu’à actualiser votre statut pour partager votre légitime fierté avec vos 250 amis, cousins, collègues et patron. L’opération prend deux minutes au maximum.

Twitter limite le luxe de détails, mais là aussi, un compte-rendu succinct est rédigé à la vitesse de l’éclair. Et grâce au hashtag #entrecôte, cette savoureuse nouvelle n’arrive pas seulement jusqu’aux oreilles de vos amis, mais atteint aussi tous vos suiveurs, que peut-être vous ne connaissez même pas. Quelle performance! Pourtant, Pinterest fait peut-être encore mieux grâce au choc des images. Vous dégainez votre smartphone, prenez l’assiette en photo et l’épinglez sur votre tableau éventuellement accompagnée de cet efficace commentaire: «mangé» («tout mangé» ou «bien mangé» si vous êtes d’humeur prolixe). En trente secondes, vous et votre assiette pouvez capter une audience planétaire.

On se demande pourquoi quelques individus perdent encore leur temps à envoyer des e-mails. Avant de découvrir que j’étais complètement ringarde, je les aimais bien pourtant. J’ouvrais mes boîtes de réception en sirotant le premier café du matin pour regarder si un ami avait une chouette histoire à me raconter ou si j’étais invitée à une soirée. J’avais l’impression qu’on avait pensé à moi. Un peu comme avec une vraie lettre, mais en moins rare quand même. Et même si nous étions plusieurs destinataires, je me sentais incluse dans un cercle d’élus.

Naviguer sur Facebook ou Twitter ne m’a jamais fait le même effet, Pinterest n’en parlons pas. Je vois des gens qui postent des histoires qui parfois les concernent – et même parfois m’intéressent –, mais je n’ai pas l’impression qu’ils me parlent. Sans doute parce que je suis un peu ringarde. Mais trêve de nostalgie; place à la modernité et à l’efficacité: demain, je ne communique plus que par les réseaux sociaux. Et par les chroniques éventuellement.

Article écrit par Julie Conti (Le Temps).

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.