Selon une source interne, les actionnaires de la startup belge Razwar rechercheraient actuellement un repreneur.

© AC. | Le Soir

Cette information n’est pas réellement une surprise quand on sait que Pierre De Nayer (fondateur de l’agence Citobi), un des instigateurs du projet, a quitté lui-même le navire voici quelques mois. De son côté, David Hachez, autre cheville ouvrière de Razwar, aurait lui aussi décidé de prendre progressivement ses distances.

Lancé en 2010, Razwar est un site e-commerce qui permet de se raser moins cher, notamment grâce à un système d’abonnement qui vous envoie de nouvelles lames régulièrement par la poste. En filigrane, il y avait l’ambition de tailler des croupières aux deux grands acteurs du marché que sont Gillette et Wilkinson, avec un marketing placé sous le signe de la “révolution”.

Après deux ans d’activité, le résultat est mi-figue, mi-raisin : malgré un positionnement original et innovant et l’arrivée d’actionnaires dans le capital, les ventes n’auraient jamais décollé comme les fondateurs l’espéraient.

Un constat en demi-teinte qui renvoie à la difficulté de lancer une startup en Belgique, faute d’un environnement propice à la création d’entreprises innovantes.

Il semble toutefois que les utilisateurs de Razwar ne doivent pas s’inquiéter : au moins une société aurait témoigné son intérêt pour le rachat de l’activité Gageons qu’il ne s’agira pas de blaireaux.

Réagissez sur le forum.

5 Commentaires

  1. Excellent jeu de mots!

    Jamais ete convaincu par le concept non plus. La difference de prix n’etant pas du tout revolutionnaire.

  2. Tant qu’ils se sont bien amusés et que cela n’a pas coûté trop de sous… c’était une bonne idée mais il faudra l’exporter (le marché Européen est en retard). J’achèterai mon huile chez eux et mes rasoirs sur http://1barber.com (encore un informaticien repenti :D).

  3. Je réagis un peu tardivement à ce mail (découvert tard aussi), en espérant éclairant quelques lanternes sans être rasoir ni barbant.

    Tout d’abord, je n’ai pas quitté le navire. De loin le principal actionnaire du projet, je suis toujours resté présent. J’ai toujours eu vocation, par contre, à ne pas trop m’approcher de l’opérationnel : la société http://www.citobi.com constituant toujours ma priorité. Absolu passionné du rasage (Je prépare même un livre sur le sujet/ je cherche un titre), je me suis resté actif en tant que fondateur de RazWar et en étant à la disposition de l’équipe dirigeante. Invité à quitter le conseil d’administration, je suis les activités de http://www.razwar.com notamment au travers de la société holding GrowthFinancial qui détient, elle aussi, des parts dans la RazWar.

    Dès que j’ai eu l’idée de RazWar, en 2008, j’ai toujours pensé que nous ne pouvions nous contenter d’offrir un service de ventes de lames par abonnement, mais qu’il fallait une véritable marque : celle que vous connaissez : Raz*War, avec la petite étoile révolutionnaire qui rappelle que la marque à un côté rebelle. RazWar n’est donc pas uniquement un site e-commerce. La filigrane était d’ailleurs aussi moins ambitieuse : mon idée était d’être acteur sur un marché qui, grâce à internet, connaissait une redynamisation : le marché du rasage classique ou , en anglais, du « wetshaving ». La marque voulais aussi, d’emblée, dépasser le cadre du simple service d’abonnement.

    En 2010, la société avait atteint 65% de son objectif indiqué au Business Plan. Entrepreneur expérimenté, je dirais que c’était la…première fois que je faisais aussi bien. Avec Computer Cell Culture Center, ma première société, lancée en 1991 (Biotech), nous avions fait 40% de notre objectif de première année et le chiffre était pire encore pour Citobi. Pour ma part, les résultats ne m’ont donc pas surpris.

    Ayant visité beaucoup de congrès et de foires internationales de cosmétiques (Frankfurt, Paris, Bologne…), j’ai pu constater que de très très nombreuses marques (des centaines) font après dix ans un chiffre d’affaire inférieur au nôtre après deux ans. Et ces gens derrière leurs marques étaient fiers… Même Will King de la société King of Shave, que j’ai rencontré récemment, reconnaissait que son chiffre d’affaire après deux ans était inférieur au nôtre. (Mais il a mangé de la vache enragée (pas de rémunération) pendant quelques années…).

    Si je suis tout à fait d’accord avec votre constat de difficulté de lancer une start-up en Belgique (un des pire pays au monde pour entreprendre selon beaucoup de gens que je connais), je ne trouve pas que ceci est à lier au projet RazWar, si ce n’est que, en effet, sur le plan des fonds d’amorçage ou des business angels, il y ait beaucoup moins de maturité (Réellement quelque chose à faire sur ce plan !) Pour ma part, lorsque j’ai choisi RazWar plutôt qu’une autre de la quarantaine d’autres idées qui me trottaient dans la tête à ce moment, c’est entre autre, parce que, justement, cette idée transcendait la Belgique : RazWar vend au Brésil, Etats Unis, en Argentine, en Russie, en Nouvelle Zélande. Un de nos plus grand fan est un réunionais (de l’île de la Réunion) qui commande tout nos nouveaux produits en deux exemplaires pour sa collection…

    Les utilisateurs de http://www.Razwar.com ne doivent, à mon avis, en effet pas s’inquiéter. La marque est toujours présente. Depuis 2010, j’ai toujours souhaité que la société http://www.citobi.com puisse être associée de près ou de loin au projet. BadSender, Jonathan Loriaux, a écrit mieux que moi ce que j’ai toujours voulu pour RazWar dans l’article suivant : Emailing de fidélisation : « Comment j’aurais aimé être traité par Razwar.com ». Je vous invite à le lire : http://www.badsender.com/2012/08/20/ecommerce-strategie-emailing-fidelisation/.

    Aujourd’hui, il semble, bien que je ne puisse encore rien garantir, que ce rapprochement (Citobi n’acquiert par RazWar, Citobi aiderait –conditionnel – RazWar) puise, enfin, être possible. Je l’espère.

    En réponse à Alex, je voudrais l’inviter à reconsidérer son avis. Faites un petit tour sur http://www.razwar.com (le site doit être amélioré). Savez-vous que les gurus du rasage estiment que notre huile de rasage (Un produit « développé » par David Hachez) est une des meilleures au monde ? Savez-vous que notre savon de rasage reçoit toutes les semaines des félicitations ? Avez-vous testé notre crème de rasage ? RazWar est plus qu’un concept. C’est une marque.

    Pour ce qui est de Renaud : Comme je suis Hélécinois, je connais très bien 1barber qui est installé à Jodoigne. C’est d’ailleurs un peu grâce à 1barber que je prenais la décision définitive de lancer RazWar, après une anecdote amusante  (J’explique -en privé- si vous voulez) Cher Renaud, je vous invite à revenir chez nous et à ré-acheter nos produits. Honnêtement, RazWar n’a pas été amusant tous les jours. J’ai personnellement souffert. Mais mon enthousiasme n’a pas diminué d’un iota. Et ma passion pour le rasage aussi. Et les clients qui viennent (ou reviennent) jour après jours sont pour moi, une immense source d’énergie.

    • Bonjour Monsieur,
      J’étais prêt à passer ma commande chez RazWar mais une seule chose m’a fait reculer. En effet-, vous parlez “d’abonnement”. Je n’ai pas à m’abonner mais à commander quand je le souhaite.
      Dans ce cas, oui pour RazWar.
      Merci de bien vouloir me répondre.

Comments are closed.