Fermeture de Megaupload: “Un débat d’une complexité épouvantable”

Richard Miller, qui a repris le projet de loi sur le téléchargement illégal pour le MR, s’est félicité de la fermeture de Megaupload. “Cette plateforme était utilisée à des fins commerciales”, se justifie-t-il. “On parle de montants très importants qui ont été, de la sorte, soustraits aux ayants droits, à savoir, les créateurs de la Culture.” Pour le sénateur MR, cette décision montre qu’il est absolument nécessaire et urgent que l’on aboutisse enfin à une réglementation qui puisse prendre en compte les différents aspects de l’évolution de notre société et de ses modes de consommation”. Mais il insiste: “Il faut aussi garder à l’esprit que les artistes doivent recevoir un revenu qui corresponde à leur travail.”

“Je suis un légaliste, je ne crois que dans la loi mais il faut qu’elle intègre les évolutions de la société, c’est tout ce dont on parle maintenant”, poursuit-il. “Il faut en tenir compte mais il faut aussi garantir les droits intellectuels de ceux qui créent. Au risque de tuer, à terme, la création”. La fermeture des sites incriminés et les mesures répressives sont donc la solution que le MR préconise ? “Pas forcément”, tempère-t-il. “Je ne dis pas que la solution passe par les fermetures de sites. Les arguments qu’on entend sont recevables, mais fondamentalement, ils ne changent rien. Une loi qui ne fait qu’empêcher les choses ne sert à rien, ce qu’il faut, c’est une loi qui régule ces pratiques. C’est là, la complexité quasi-épouvantable du dossier.”

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.