Carol Bartz a peu apprécié la façon dont Yahoo l’a licenciée

“Je me suis fait baiser par ces gens-là”, a déclaré l’ancienne directrice de Yahoo! , Carol Bartz dans une interview au magazine Fortune.

Le président de l’instance de direction, Roy Bostock, lui a appris son renvoi par téléphone mardi soir. Selon Carol Bartz, le responsable lui a lu une déclaration préparée par un avocat.

“Je lui ai dit ‘Roy, je pense que c’est un message préparé’“, a-t-elle raconté à Fortune. “Pourquoi n’as-tu pas les couilles de me le dire toi-même? “ Quand il a terminé de lire son texte, elle n’a pas cherché à contester la décision, ajoutant seulement: “Je pensais que tu étais plus classe”.

Selon l’ex-patronne de Yahoo! , le conseil d’administration lui réclamait une croissance du chiffre d’affaires “alors même qu’on leur avait dit qu’il n’y aurait pas de hausse des recettes avant 2012”.

Habituée de la Silicon Valley, Mme Bartz avait été engagée par Yahoo! début 2009 pour tenter de relancer une société en perte de vitesse. Cette femme pragmatique a opéré des coupes sévères dans les dépenses du site internet, notamment à travers plusieurs vagues de licenciement.

Mais sous sa houlette, la société a peiné à faire progresser le chiffre d’affaires et les parts de marché publicitaires ont souffert. Elle est remplacée provisoirement par Timothy Morse, directeur financier depuis juillet 2009

A la suite de l’annonce du départ forcé et précipité de Mme Bartz, l’action du groupe internet américain Yahoo! a bondi mercredi à la Bourse de New York, gagnant 5,42% à 13,61 dollars.

(afp)