Danny Wind avait eu l’idée géniale d’écrire un guide à l’usage des enfants appelant au génocide des Belges. Si, d’une part, il voulait soutenir notre plan démoniaque d’invasion de l’Amérique en le faisant passer pour une blague, d’autre part, son intention était sans doute de montrer que le sens de l’humour n’est pas donné à tout le monde.

Ainsi, l’auteur américain a dû faire face à de nombreuses réactions qui, « pour la plupart », étaient « très très fâchées », comme il l’écrit ce mercredi sur son blog. Il a ainsi pu lire qu’il était « une bite », « complètement dérangé », que « les Belges ne méritent pas une personne telle que lui, avec un humour pas drôle », qu’il devrait être « pendu sur la Grand-Place de Bruxelles ». Certains compatriotes, « fiers d’être Belges », interpellent le « bâtard malade », d’autres le comparent à Hilter. Bref, malgré certaines tentatives d’apaisements, Danny Wind a bien dû constater que son livre avait été retiré de la vente sur le site Lulu.com, comme les lecteurs de Geeko ont pu l’observer.

Sur l’un de ses blogs, l’auteur écrivait ce mercredi que « le livre avait été retiré de la vente sur Lulu à cause des protestations grandissantes de Belgique ». Sur un autre de ses blogs, il s’explique plus en longueur : « Les médias belges ont attiré beaucoup de trafic sur ce blog mais, malheureusement, Lulu a retiré mon livre de la vente alors, pour le moment, personne ne peut le commander. »

Il précise ensuite que « Le livre se voulait une satire des attitudes ignorantes des Américains. Mais les réactions m’ont rapidement montré d’autres choses que la Belgique avait créées, comme les frites [en Amérique : French fries, ndlr]. Qui aurait cru ? Mais je dois dire que d’un point de vue marketing, vous les Belges auriez pu faire un peu mieux quand il s’agit de nommer la chose. »

L’auteur, qui n’a pour l’instant pas répondu à nos sollicitations, met également à la disposition du lecteur une version gratuite de son ouvrage, « jusqu’à ce que je trouve une autre façon de le publier », précise-t-il. Il est également possible de consulter son travail en ligne, « J’espère que ça ne provoquera pas un incident international », conclut-il.

Réagissant également à ce qu’écrivait Danny Wind, plusieurs compatriotes nommaient des inventions belges et des personnalités belges connues, en exemple, tout en félicitant l’auteur pour son initiative, reçue avec humour. Et vous, qu’en pensez-vous ?

21 Commentaires

  1. Ce qui me désole le plus, c’est que notre plan d’invasion des Etats-Unis ait ainsi été éventé.
    Faudra se trouver une autre cible…

  2. Le Plan a été dévoilé et les américains pensent avoir trouvé une parade. Mwouahaha, trop tard, nous avons pris des (contre-)mesures. Bientôt, il n’y aura plus de belge à abbatre, mais uniquement des flamands et des francophones

  3. Je viens de parcourir le livret en question. Clairement, il n’est pas destiné aux enfants (trop cru) mais aux concitoyens de l’auteur.

    Je n’y ai pas de lu de haine anti-belge, bien une haine de la bêtise… et de la politique extérieure des USA, dans ce qu’elle a d’intéressé, de mal informé, de manipulateur et de meurtrier.

    Imprimatur pour ce qui me concerne.

  4. Pour ma part j’ai relu recemment les “chroniques de la haine ordinaire” de Desproges. J’ai adore … tout comme Let’s Kill all the Belgian. Mais je suis d’accord, ce n’est aps a mettre entre toutes les mains d’enfants.

  5. En fait, ça me rappelle un épisode de South-Park où les EU envahissent le Canada…

    Clairement, pour prendre ça au premier degré, il faut être un peu…

  6. “Mais je dois dire que d’un point de vue marketing, vous les Belges auriez pu faire un peu mieux quand il s’agit de nommer la chose. »”

    ces américains :d

    trop fort, ce sont eux après la seconde guerre mondiale qui ont renommé certaines choses pour plaire à leur ami francais.
    ou encore dans le meme ton, ils avaient renommé la choucroute en “choux de la liberté” parce que le nom d’origine avait une consonnance allemande.

    et quand leur ami allemande n’a pas voulu envahir l’irak et l’afganistan , ils ont renomé le french fries en fredom fries..ben oui..pas question de boucher un truc qui porter le nom de traitres ..

    bref, aucune culture, aucune mémoire..des poissons rouges noyés dans le ketchup de leur hamburger.
    et ca veut donner des lecons , le cortex ..mdr

    • Bonjour Ôli et chers lecteurs de Geeko.
      Pour ce qui est de “french fries”… rien à voir avec “French” (français). Ethymologiquement, il s’agit ici de “to french” (définition du verbe: “To cut (green beans, for example) into thin strips before cooking”). Voir http://www.thefreedictionary.com/French.
      Et c’est un Belge qui adore les USA qui vous fait part de ce message… Bien à vous,
      — BlaBla

  7. On m’a toujours appris que le rire était le propre de l’Homme. Donc, quand le rire disparaîtra, l’Humanité aussi… Imaginons qu’un belge de Chaudfontaine (par exemple) ait écrit le même livre au sujet de l’Iowa (par exemple. Obama aurait-il envoyé ses troupes dans l’heure ? Avec un agglomérat de clichés plus absurdes les uns que les autres. Ce genre de clichés qui, justement, mènent aux génocides. Il faudrait lui décerner un prix à Danny… Du genre Nobel, pas Rossel…

  8. c’est plutôt nous qui continuons à être convaincu qu’ils attribuent nos frites au Français.

    “To french” signifie “coupé en lamelle” ou “coupé en julienne”…

  9. @ Oli,
    “bref, aucune culture, aucune mémoire..des poissons rouges noyés dans le ketchup de leur hamburger.
    et ca veut donner des lecons , le cortex ..mdr”

    ca fait du bien n’est-ce pas de se sentir supérieur de la sorte? Moi j’appelle ça du gonflage d’ego eurocentric…

    Vous connaissez, ou avez déja rencontré un américain? Et attention, je ne parle pas de ceux qui passent sur votre petit écran 🙂

    • des milliers derrière mon écran, des centaines irl,

      l’américain , oui, est en dessous de la moyenne.

      ce que vous faites, moi, j’appelle ca, jouer au chevalier blanc, un besoin irrépressible né de la persécution que vous vivez depuis des années, du manque de controle flagrant de votre propre monde.

      je conseille de couper le cordon ombilicale et de passer au prosac. 🙂

  10. Excellentissime ce 2eme degré.
    Comment ne pas y voir autre chose qu’un bon livre d’horreur pour enfants quand il termine par “et maintenant au tour des Suédois…” ?
    C’est le ridicule de notre situation belge actuelle qui a sans doute incité l’auteur à choisir les Belges comme cible. Cela aurait pu tout aussi bien être les Suédois, les Luxembourgeois (dont le pays dans son livre s’appelle “nobody cares” = “tout le monde s’en fout”), etc.
    Plutôt que de blamer l’auteur, je pense malheureusement que NOUS sommes à blamer…
    Quand au plan d’invasion US, l’auteur a bien compris la Belgique : il est surréaliste… Bravo !

  11. moi ce que j’espere c’est que ce livre ne va pas tomber dans des main d’un malade mantale. En plus la jeunnesse en va mettre ca dans leur tete que le belge faut les tuer car eux ne comprenne pas le second degres et puis son livre pourquoi n’a t il pas fait sur les etat unie

  12. La réaction des belges démontrent leur totale absence d’intelligence. Celle-ci est visible dans les forums (fora) des journaux en ligne. Aucun (ou alors une microscopique minorité) n’est cultivé. Aucun. On prend tout au premier degré, on est politiquement inculte (dans ce pays, l’on confond culture politique et économique avec politicien), le poujadisme binaire règne en maître, tout cela ayant bien entendu été fomenté, entretenu, fabriqué par une société belge crétinisante.
    La beaufitude est ici plus étendue qu’ailleurs… Les belges ont démontré par leurs réactions vieillotes de vierges outrées qu’ils sont plus imbéciles qu’un Texan et beaucoup plus incultes que la majorité des européens.
    Effarant le niveau psychologique, rance des belges tous unis dans la … beaufitude bas de plafond, l’illetrisme et l’inculture.DE VRAIS TEXANS RUSTRES, les belges.

Comments are closed.