Imaginez un club de football de division provinciale, comptant à peine plus de 200 affiliés. Toutes les semaines, l’équipe principale se produit sur un terrain bosselé, aux installations sommaires. Pourtant, chaque semaine, les familles des joueurs reçoivent sur leur téléphone portable, leur ordinateur, voire leur téléviseur digital, un résumé filmé sous plusieurs angles, monté et commenté du dernier match. Mieux, sur l’écran, un traceur suivra les mouvements de leur proche sur le terrain et incrustera ses statistiques de matchs…

Tout cela, de façon automatisée…

[youtube UfLnE8NeFB4]

Le projet de recherche Apidis, soutenu par le septième programme cadre européen, met pour l’heure au point une technologie dont l’un des débouchés devrait être celui détaillé ci-dessus.

L’initiative dessine les contours d’un nouveau marché en devenir, celui des contenus sportifs de niche personnalisés.

Premiers tests pilotes au Spiroudôme

Et cela marche.

“Nous menons aujourd’hui un test grandeur nature au Spiroudôme de Charleroi, explique Christophe De Vleeschouwer, chercheur à l’Université Catholique de Louvain (UCL) et chef d’orchestre du projet Apidis. Le but est de livrer un résumé de matchs de basket. Ces derniers, d’une durée de cinq minutes, seront réalisés automatiquement et, à terme, accompagnés d’un commentaire synthétique”

Piloté par l’UCL, le projet Apidis est mené en collaboration avec trois autres universités (Queen Mary London University, Ecole Polytechnique de Lausanne, Barcelona Media) et deux entreprises (la société montoise ACIC et le groupe espagnol MediaPro).

Lors du dernier salon IBC d’Amsterdam, l’un des deux plus grands rendez-vous de l’audiovisuel mondial, Apidis fut repéré par de grandes chaînes de télévision, comme la BBC ou le network américain ESPN spécialisé dans les retransmissions sportives.

Ces derniers attendent impatiemment l’arrivée d’un système automatisé de ce type.

Réduction substantielle des coûts de captation et de réalisation

“Le système n’intéresse pas nécessairement ces opérateurs pour les gros événements, observe Christophe De Vleeschouwer. En fait, un gigantesque réseau tel qu’ESPN, malgré ses immenses ressources, ne parvient à couvrir qu’une portion mineure de tous les matchs de basket ou de baseball organisés chaque semaine aux Etats-Unis. Ils ne disposent que d’une centaine d’équipes de prises de vue, alors que le basket universitaire, à lui seul, occupe outre-Atlantique 700 ou 800 sites différents.”

C’est que le système Apidis réduit nettement les coûts de réalisation. Non seulement, les algorithmes gèrent de façon automatisée les changements de caméras et les zooms, mais le système fonctionne également à partir d‘un équipement relativement peu coûteux. Dans l’entrée de gamme, des caméras de surveillance disposées autour du terrain, par exemple, peuvent suffire.

Ligue universitaire américaine, FC Barcelone,…

Pour l’heure, les représentants d’Apidis ont noué des contacts avec une série d’universités américaines. Ils sont aussi en relation, grâce à MediaPro, avec le club de basket du FC Barcelone.

Outre l’aspect compte-rendu, le système de captation, en effet, est également très utile pour capter, analyser et archiver les meilleurs faits de jeu des joueurs, à l’entraînement ou en match. Ainsi, les clubs peuvent améliorer le dossier personnel de chacun d’eux dans le cadre de la préparation d’un échange ou d’une vente d’un joueur.

“Aujourd’hui, la réalisation des statistiques de matchs requière encore une intervention humaine partielle, explique Christophe De Vleeschouwer. Les moyens nécessaires sont lourds. Parfois, faute de système d’analyse intégré, il est nécessaire de passer de longues heures à se repasser des bandes pour isoler les moments importants”

Commentaires synthétiques avec intonation

Concernant la génération automatique des commentaires, les responsables du projet Apidis collaborent avec des laboratoires de recherche spécialisés dans la synthèse vocale situés à Mons (FPM) et à Louvain-la-Neuve (UCL-Cental).”Des leaders mondiaux dans leur domaine”, souligne Christophe De Vleeschouwer.

Les logiciels sont aujourd’hui capables de recréer les intonations dans la voix. Il s’agit d’une dimension importante dans le cadre d’événements sportifs où les émotions sont en général nombreuses.

A partir d’un thésaurus et d’une base de données d’expressions appropriées, Apidis pourra ainsi livrer des packages complets permettant la production automatique de capsules de résumé d’une rencontre sportive. Ces packages devraient également inclure l’installation et le câblage des systèmes de prise de vue (autrement dit les caméras). L’offre commerciale est en cours d’élaboration.

Exploitable aussi dans le monde médical ou la gestion des foules

Apidis ne devrait enfin pas en rester là.

Les algorithmes développés par les équipes transnationales du projet sont génériques. C’est à dire qu’ils peuvent être utilisés dans le cadre d’autres applications que celles liées à la captation d’événements sportifs.

“Cela peut aller de l’analyse du mouvement des cellules dans le domaine médical, à la sécurité, en passant par le fait de compter le nombre de participants à une manifestation”, détaille Christophe De Vleeschouwer.