C’est l’histoire d’un amateur  d’étoiles et de technologies, Luke Geissbuhler, de son fils et d’une connaissance. Ils ont créé un petit bijou de simplicité : un ballon météo, une petite caméra GoPro Hero HD au boîtier très résistant aux chocs et un iPhone, pour son GPS. Le matériel est enrobé de mousse et d’un réchauffe-main, pour éviter qu’il gèle. Rien de très sophistiqué donc ! Et pourtant, ça marche : l’engin spatial de fortune monte, monte et atteint l’altitude de 30,5 km en l’espace de 70 minutes.

Tout est filmé : les arbres qui rapetissent avant de disparaître sous le plafond nuageux, le ciel bleu qui se noircit progressivement, la valse de la caméra dans une zone de turbulences, le calme après la tempête. Et soudain le ballon explose. Il a atteint son point de rupture. Après quelques secondes de flottement c’est la chute, vertigineuse. Plus de 240 km/h, alors qu’un parachute est déployé ! Le “vaisseau” ralenti à mesure qu’il se rapproche de la surface de la Terre et que la densité de l’air augmente.

Deux minutes avant d’atterrir dans un arbre, la batterie de la caméra lâche. Pour l’anecdote, caméra, iPhone, parachute et restes du ballon seront retrouvés à … 50 km de l’endroit où ils ont été lancés !

[vimeo 15091562]

source : http://4ugeek.over-blog.com