Pour sortir la tête de l’eau, Microsoft prépare d’importants changements pour Edge.

Depuis bon nombre d’années, le navigateur de Microsoft est en perte de vitesse. Son omniprésence sur les plateformes équipées de Windows permettaient à Internet Explorer de garder une position de force mais c’était sans compter sur la montée en puissance de Google Chrome.

Conçu pour remplacer Internet Explorer, Edge était supposé redonner sa gloire d’antan à Microsoft mais la mayonnaise n’a pas vraiment pris. La firme de Redmond a officiellement annoncé une importante reconversion du navigateur avec pour objectif de lui redonner un nouveau départ.

Première annonce, et non des moindres, le navigateur né en 2015 va revoir le jour sous une nouvelle mouture. Edge va participer au projet en open source Chromium. Cela qui signifie qu’il sera dorénavant construit sur la même base que son grand rival, Chrome, et que Microsoft contribuera à élaborer la plateforme. Chromium est notamment le socle sur lequel se basent Opera et Ecosia.

Un navigateur plus performant, sur plus de plateformes

Ce changement majeur n’affectera pas immédiatement Edge, le changement devrait se faire de manière invisible pour les utilisateurs puisque le navigateur et son nom resteront inchangés. En pratique, les modifications seront visibles autrement, d’après le vice-président de Microsoft Joe Belfiore : “Les utilisateurs de Microsoft Edge bénéficieront d’une meilleure compatibilité avec tous les sites Web, tout en bénéficiant de la meilleure autonomie de batterie et de la meilleure intégration matérielle possible sur tous les types de périphériques Windows.

La transition vers Chromium devrait s’effectuer dans le courant de l’année prochaine. Microsoft espère offrir à ses utilisateurs un premier aperçu des changements apportés à Edge début 2019.

L’autre importante annonce au sujet du navigateur concerne sa compatibilité sur de nouveaux supports. Microsoft indique sur son blog qu'”Edge sera maintenant livré et mis à jour pour toutes les versions supportées de Windows et sur une cadence plus fréquente“. Autrement dit, Edge débarque sur Windows 7 et 8. La multinationale annonce aussi l’arrivée d’Edge sur macOS, 15 ans après la mise hors service d’Internet Explorer sur le système d’exploitation d’Apple.