Après s’être fait un nom dans le secteur de la livraison, Amazon envisage de devenir un géant de la distribution. Un rapport du Wall Street Journal indique que la firme de Jeff Bezos souhaiterait faire passer ses boutiques sans caisse à la vitesse supérieure

Il y a moins d’un an, la première boutique Amazon Go ouvrait ses portes à Seattle. Un endroit où il suffit d’entrer, se servir et ressortir pour recevoir automatiquement sa facture sur son téléphone. Depuis, d’autres magasins du géant américain se sont multipliés sur le sol américain.

Seulement, ces boutiques conservent une taille miniature, plus petite qu’une épicerie, pour n’avoir à surveiller qu’un nombre limité de clients et d’articles. Leur lancement avait d’ailleurs été retardé à cause de bugs lorsque leur fréquentation était trop importante.

Amazon verrait plus grand, un programme de test de grandes surfaces sans caissier serait actuellement en cours au sein de la firme. Alors que le premier magasin ne pouvait accueillir que vingt personnes simultanément, la technologie a fait de gros progrès, ce qui permettrait aujourd’hui d’envisager son lancement à plus grande échelle.

Il y a fort à parier pour que le géant de la distribution teste un jour l’expérience au sein de supermarchés Whole Foods, chaîne de distribution détenue depuis juin 2017 par Amazon, bien que la firme ait annoncé par le passé qu’elle n’emploierait pas cette technologie dans les magasins de la chaîne.

De quoi concurrencer sévèrement les autres enseignes américaines. D’autant que la firme compte implanter 3000 boutiques Amazon Go d’ici 2021. La concurrence se prépare d’ailleurs à contrer ce nouveau venu de la consommation 3.0, Walmart a annoncé l’ouverture d’un magasin expérimental sans caissier au Texas.