L’armée américaine a signé un accord particulier avec Microsoft. La firme de Bill Gates va fournir 100.000 casques de réalité mixte et augmentée HoloLens aux militaires américains, spécialement conçus pour le combat.

Si la technologie des casques de réalité augmentée ne séduit pas totalement le public, les forces américaines y sont beaucoup plus sensibles. Le Pentagone avait d’ailleurs lancé un appel d’offres pour développer un nouveau type de casque de réalité augmenté, spécialement prévu pour le combat. Et celui qui a remporté la compétition n’est nul autre que Microsoft, comme le rapporte nos confrères de Bloomberg.

Un contrat qui se chiffre à 480 millions de dollars. La société de Bill Gates va devoir adapter ses casques de réalité augmentée HoloLens pour une utilisation dans le cadre de combats armés. Un projet qui rappelle forcément le scénario de films de guerre ou de super-héros.

Ces casques devront permettre aux soldats américains d’analyser plus rapidement leur environnement et d’identifier les risques et ennemis. Pour le gouvernement américain, le recours à cette technologie permettra de renforcer l’efficacité de ses soldats sur le terrain « en améliorant la capacité à détecter, à décider et à engager le combat face à l’ennemi ».

Dans la liste des objectifs à atteindre par cette technologie, la Défense américaine souhaite que ces casques puissent avoir une vision nocturne, thermique, mais aussi être capables de mesurer les signes vitaux. Ils devront également offrir une protection auditive parfaite et prévenir les commotions cérébrales. On dépasse largement les compétences des casques de réalité augmentée à destination du grand public.

Si Microsoft a réussi à obtenir le contrat, le casque version Iron Man n’est pas encore d’actualité. Le premier HoloLens, sorti en 2015, n’avait rien à voir avec un casque de combat et, même si une nouvelle version devrait être présentée dans le courant de 2019, le chemin est encore long avant d’atteindre les objectifs imposés par l’armée américaine.

La société de Bill Gates va devoir mettre les bouchées doubles pour remplir le contrat. Il est d’ailleurs question qu’elle fournisse 2.500 casques aux soldats dans les deux prochaines années. On peut s’attendre à ce que les avancées technologies prévues pour les militaires aient des répercussions intéressantes pour la version grand public, comme ce fut le cas avec le GPS. Mais ce genre de projet et de collaboration peut également avoir des répercussions plus funestes.