Le célèbre producteur de périphériques informatiques était en pourparlers pour l’acquisition de Plantronics.

L’entreprise suisse ne rachètera pas l’américain Plantronics. C’est un communiqué officiel de la société helvète qui le confirme. Le constructeur de claviers et de souris était en discussions et avait pourtant préparé son plus gros chèque: 2,2 milliards de dollars.

L’objectif de ce rachat était pour Logitech d’une part de baisser ses coûts de fabrication dans le contexte de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et, d’autre part, de diversifier son offre.

Plantronics fabrique en effet depuis 1961 des équipements de conférence pour les marchés professionnel et grand public, sortant notamment de ses usines des oreillettes et casques sans fil, mais aussi des casques gaming RIG et des casques anti-bruit.

Logitech ne s’emparera donc finalement pas de l’américain, malgré l’importante somme proposée. En guise de comparaison, la marque suisse avait racheté l’année dernière Astro Gaming pour 85 millions de dollars afin de se diversifier dans les périphériques destinés au milieu du jeu vidéo.