Les deux parties se sont entendues à propos de la série Les Nouvelles aventures de Sabrina.

Début novembre, un temple satanique portait plainte pour violation de droit d’auteur contre Netflix. Le litige concernait une statue que l’on aperçoit dans la série Les nouvelles aventures de Sabrina. Le groupe satanique reprochait au géant du streaming d’avoir copié une sculpture de Baphomet que le temple avait fait construire.

La plainte concernait le diffuseur Netflix mais également le studio Warner Bros, producteur de la série. Pour éviter le procès, un accord à l’amiable a été trouvé.

Netflix s’est vu obligé de mentionner le groupe satanique dans le générique, comme l’a indiqué Lucien Greaves, porte-parole et co-fondateur du temple dans un communiqué.
Le porte-parole du temple n’a pas révélé le montant de l’accord qui est soumis “à un accord de confidentialité“. Lors du dépôt de plainte, le groupe satanique avait réclamé l’équivalent de 44 millions d’euros, selon Numerama.

La plateforme de streaming n’a pas vendu son âme au diable, mais a pu éviter un procès qui aurait pu lui coûter bien plus.