Introduite il y a quelques années sur nos petits écrans, la luminosité automatique fait des merveilles. S’affaiblissant la nuit et illuminant l’écran de pleins feux le jour, la dalle s’adapte en temps réel à nos besoins. Avec Android Pie, la dernière version du système mobile de Google, l’adaptation ira encore plus loin, apprenant de nos petites habitudes.

Si la luminosité de l’écran parvient à s’adapter à tout instant, c’est grâce à la présence de capteurs placés sous la dalle d’affichage.

Seulement, la luminosité a ses limites puisqu’un utilisateur est contraint de se plier au niveau d’éclairage proposé par son téléphone. Cela peut par exemple s’avérer ennuyeux si vous aimez avoir juste un peu plus de lumière que le minimum dans le noir le plus complet. Autre solution : régler vous-même le curseur mais alors le réglage automatique perd son intérêt.

Apprendre à connaître l’utilisateur

D’où l’idée de Google de rendre ce système plus performant. Pour y arriver, l’éditeur d’Android 9.0 met les petits plats dans les grands : la luminosité automatique utilisera le deep learning pour apprendre de vos habitudes.

En bref, Android observera la manière dont l’utilisateur réglera manuellement son éclairage pour ensuite proposer une luminosité automatique plus adaptée et ainsi améliorer l’expérience de l’utilisateur.

L’utilisation d’un système d’apprentissage machine peut sembler exagérée mais Google estime que c’est une solution qui simplifie la tâche et évite de trop avoir à manipuler le coeur des téléphone. “Nous croyons que la luminosité de l’écran est l’une de ces choses qui devraient juste fonctionner, et ces changements dans Android Pie sont un pas vers la réalisation de cela“, affirme le géant du numérique.

Android Pie n’est disponible que sur une poignée de modèles parmi les appareils les plus récents, dont les Pixel développés par Google même.