Après huit longues années de développement, le titre tant attendu a enfin vu le jour. Et des fans qui patientaient sur sa venue, Red Dead Redemption en a beaucoup. En seulement huit jours, plus de 17 millions d’unités ont déjà été vendues, des chiffres qui ne présagent que du bon pour Rockstar Games.

Solide campagne promotionnelle à l’appui, le deuxième opus de Red Dead – ou troisième si l’on tient compte de Red Dead Revolver – avait un terrain solidement préparé pour un démarrage en trombe. Bien entendu, le jeu doit son succès à son développement exceptionnel qui a réuni plus de 1200 acteurs et huit années de travail colossal.

Bien qu’impressionnant, ce démarrage reste à des lieues du plus grand succès des studios Rockstar, GTA V avait atteint le même chiffre en à peine plus de cinq jours.

Les ventes de huit ans battues en huit jours

Mais il faut comparer ce qui est comparable : le nouveau titre de la saga Red Dead a dépassé en huit jours un chiffre que le précédent épisode avait mis huit ans à atteindre. Et oui, Red Dead Redemption ne totalise “que” 15 millions de ventes depuis sa sortie en 2010. Bien qu’élevé au rang de jeu culte, celui-ci aura finalement fait office de rampe de lancement pour un titre encore plus abouti.

Il faut toutefois nuancer ce chiffre, 17 millions de copies n’ont pas été vendues à proprement parler. Ce chiffre tient compte les unités fournies à des détaillants qui n’ont pas forcément écoulé leur stock. A contrario, les ventes de copies dématérialisées ne sont pas comptabilisées et on peut aisément estimer que ce chiffre peut faire pencher un peu plus la balance.

Déjà considéré comme l’un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps, Red Dead Redemption 2 a permis à Rockstar Games d’engranger 725 millions de dollars en seulement trois jours, ce qui en fait le deuxième meilleur lancement de tous les temps, juste derrière GTA V.

On peut affirmer sans crainte que l’éditeur du jeu pourra se frotter un peu plus les mains à l’approche du Black Friday, où de nombreuses consoles de jeu promettent de s’écouler, sans compter le lancement du mode multijoueur attendu à la même période.