La sentence vient de tomber. Rick & Morty et Sons of Anarchy vont quitter le catalogue de Netflix. Des retraits qui devraient se multiplier dans les prochaines semaines.  

Les utilisateurs de la plateforme de streaming vont devoir faire leurs adieux à deux séries, dont la devenue culte Rick et Morty. Et pour ceux qui étaient en retard de plusieurs épisodes, il faudra se lancer dans une séance de Binge Watching très rapidement. Dernier délai pour Rick & Morty: aujourd’hui, 22h59. Concernant Sons of Anarchy, vous avez jusqu’au 1er décembre pour voir ou revoir les 7 saisons.

Rassurez-vous tout de même, le retrait de ces deux séries du catalogue de Netflix ne signifie pas la fin de Rick & Morty. Élue meilleure série d’animation de 2018, Rick & Morty a été confirmée pour être prolongée de 70 nouveaux épisodes, mais cela ne se fera pas sur la plateforme de streaming Netflix. Et pour l’univers de Sons of Anarchy, le spin-off Mayans MC devrait voir le jour ailleurs.

La raison de ce retrait, comme l’explique Netflix, est les clauses d’exclusivités imposées par ses partenaires. Une formule de politesse pour désigner Disney qui, une fois de plus, retire les droits de diffusion de ses séries à Netflix. Un retrait stratégique puisqu’on peut s’attendre à ce qu’elles refassent leur apparition en exclusivité sur la plateforme de streaming propre à Disney.

Un coup dur pour les fans puisqu’il va falloir se montrer patient. Le service de Disney en question ne sera présenté qu’en 2019.

Plus d’offres, moins de contenus

Le cas de ces deux séries devrait se multiplier dans les semaines à venir. En effet, avec l’avènement des offres de plateforme de streaming – dont Disney -, chacun va vouloir proposer des contenus propres et exclusifs afin de séduire des abonnés.

Les différents services concurrents proposeront donc des contenus exclusifs, mais cela voudra dire que leurs catalogues seront moins conséquents. Il faudra certainement s’abonner à plusieurs plateformes de streaming pour profiter des meilleurs séries, films ou documentaires du moment.

Reste à voir si cette guerre de la concurrence sera intéressante pour les utilisateurs. S’abonner à plusieurs services – dont le prix des abonnements devrait être similaire – augmentera forcément la note.

La segmentation des contenus et des exclusivités devrait, d’une certaine manière, avoir un côté pervers. Alors que ce genre de streaming légal tente de réduire le piratage des séries et films, la complexification du marché pourrait pousser les utilisateurs à se tourner vers des solutions moins légales, beaucoup plus simples et rapides.