Nouveau coup dur pour Faraday Future, la startup chinoise de voitures électriques vient de perdre son ingénieur Peter Savagian, personnalité clé pour la pérennité de l’entreprise.

Selon The Verge, la « colonne vertébrale » de la société chinoise aurait abandonné le navire. L’ancien ingénieur en chef de la voiture électrique EV1 de General Motor, Peter Savagian, aurait quitté son poste de vice-président senior de la startup chinoise.

Pour le moment, ni l’intéressé ni l’entreprise n’ont commenté la nouvelle.

Selon plusieurs anciens employés, Peter Savagian était « l’épine dorsale de la société, « c’était LE gars ».

Avant d’entrer chez Faraday Future, l’ingénieur avait travaillé durant 18 années chez General Motor, où il avait notamment collaboré sur un projet de propulsion électrique. Un CV qui donnait un peu de crédibilité au projet fou de la startup chinoise qui souhaitait venir concurrencer la marque de voiture électrique d’Elon Musk, Tesla.

Une nouvelle qui arrive une semaine après l’annonce de licenciements et de réductions des salaires des employés, suite au retrait de l’un des principaux investisseurs, le groupe chinois Evergrande.

Malgré la levée de fonds, l’entreprise chinoise semble creuser sa propre tombe. Les grands noms qu’elle avait réussi à associer à son projet quittent peu à peu le navire. En 2016 déjà, l’ancien PDG de Ferrari North America, Marco Mattiacci avait claqué la porte de Faraday Future.

Des mauvaises nouvelles internes qui ne s’arrangent pas forcément du côté des constructions puisque le mois dernier un prototype de la voiture électrique FF91 avait pris feu dans l’usine située à Hanford. Face à toutes ses difficultés, il ne serait pas étonnant de voir la startup déposer les armes. L’avenir semble en tout cas s’être fortement assombri pour l’entreprise…