Vous avez sans doute déjà croisé ces vélos noir et bleu dans la Capitale, quelque 150 vélos électriques de la plateforme Billy Bike sillonnent les routes bruxelloises. Grâce à une levée de fonds inespérée de 250.000€, la jeune pousse va pouvoir doubler sa flotte et envisager un développement à l’étranger.

Lancée en septembre 2017, la plateforme de partage de vélos permet à 500 personnes de tester le système pendant une période d’un an. Il effectueront plus de 25.000 trajets pendant que la liste d’attente s’allonge : 10.000 personnes supplémentaires s’inscrivent pour faire eux aussi leur premier trajet.

Ce succès pousse Guillaume Verhaeghe et Pierre de Schaetzen, les confondateurs de Billy Bike, à réunir des fonds grâce au crowfunding. Objectif : 120.000€ pour étendre la flotte de vélos mais c’est finalement plus du double qui sera récolté sur la plateforme lita.co.

Pierre de Schaetzen se satisfait de cet exploit : “Nous constatons que la demande de vélos électriques partagés est énorme. Nos utilisateurs sont à ce point sous le charme du Billy Bike qu’ils souhaitent eux-mêmes investir dans cette solution.

À la conquête du marché européen

Avec l’argent récolté, les deux hommes vont pouvoir développer une nouvelle application Billy, améliorer leur vélo et surtout s’implanter sur l’ensemble du territoire bruxellois. La particularité de Billy Bike, c’est de fonctionner en free-floating. En d’autres termes, les vélos peuvent être garés au libre choix de leurs utilisateurs, sans station fixe. Le verrouillage s’effectue par le biais de l’application liée.

C’est avec ce système unique que Pierre de Schaetzen espère conquérir le marché européen : “Ce n’est qu’en rendant les vélos accessibles, rapides et sûrs dans la ville que nous pourrons inciter plus de gens à emprunter le deux-roues. (…) Cette année, nous faisons déjà de grands pas à Bruxelles, mais cela ne s’arrêtera pas là. Nous voulons voir circuler le Billy Bike dans toute l’Europe.