Un système permettant d’extraire quotidiennement 2000 litres d’eau potable de l’atmosphère sans rejeter un seul gramme de carbone a remporté le concours XPrize. Une invention porteuse d’espoir dans les zones où l’accès à l’eau potable est pratiquement impossible.

En 2016, la fondation XPrize lance le programme Water Abundance. L’objectif du concours : mettre au point un système capable de produire de l’eau potable avec l’air ambiant pour seule matière première. Les critères du concours sont stricts : les générateurs devront produire un minimum de 2000 litres d’eau par jour, n’utiliser que des énergies renouvelables et ne pas dépasser un coût de 2 cents par litre.

Pari réussi pour Skysource et Skywater Alliance, le couple de Californiens à la tête du groupe et leurs équipes ont mis au point un système baptisé WEDEW (“wood-to-energy deployed water”) qui remplit toutes ces conditions. Ils ont été récompensé par un prix d’1,5 millions de dollars.

Le principe du système consiste à condenser l’atmosphère en faisant entrer l’air chaud en contact avec de l’air froid dans de grandes conteneurs métalliques. Le gouttes formées sont alors récoltées dans des cuves où les habitants des zones asséchées pourraient se servir.

Un tel procédé existait déjà mais nécessitait une importante consommation d’électricité, le défi relevé par les équipes de Skysource/Skywater Alliance était de mettre au point un système parfaitement écologique. Tout le système est alimenté grâce à l’énergie solaire ou par la combustion de biocarburants. Mieux encore, il produit du biochar, un charbon de bois qui favorise la croissance des plantes.

Le système WEDEW offre l’avantage d’être facile à installer. Il ne nécessite aucun raccordement à un réseau et peut donc facilement être utilisé en cas de catastrophes naturelles, quand l’eau potable vient à manquer, pour les ménages et même l’agriculture.