L’opérateur américain Verizon va commercialiser un smartphone “Palm”, près de 10 ans après la disparition de la marque des étalages.

C’est désormais officiel : près de 10 ans après sa disparition, la marque Palm fait son retour en magasin sous la direction du géant des télécoms chinois TCL – propriétaire des marques Alcatel et BlackBerry. Inutile donc d’espérer le retour en grâce de PalmOS puisqu’il ne s’agit finalement que du réemploi d’une marque légendaire à des fins purement commerciales.

Fin de semaine dernière, Verizon a ainsi présenté le premier smartphone Palm de nouvelle génération en axant une grosse partie de sa communication sur sa taille réduite. L’opérateur voit dans ce “petit format” un formidable argument de vente auprès des consommateurs – son smartphone de 3,3″ étant vendu comme un complément au modèle grand format, aux fonctionnalités limitées, pour un usage occasionnel. En réalité, TCL voit dans son smartphone Palm une opportunité de décrocher de l’addiction au smartphone. Selon l’opérateur, l’appareil pourra être utilisé comme solution de remplacement aux smartphones grand-format les weekends.

Pas plus grand qu’une carte de crédit, le smartphone de Verizon a été conçu pour ne proposer que les fonctionnalités les plus rudimentaires. Il intègre également un mode “Life” qui déconnectera l’appareil du réseau 4G lorsque l’écran n’est pas allumé – d’une part pour optimiser son autonomie, et d’autre part pour réduire au maximum les distractions…

Si le concept est séduisant, les freins à l’achat sont nombreux. Tout d’abord, le smartphone Palm ne sera commercialisé que chez l’opérateur américain. Inutile donc d’espérer le trouver en boutique chez nous. Ensuite, il n’exploitera pas le système d’exploitation PalmOS comme ses ancêtres mais une version antérieure d’Android. Enfin, en dépit de sa fiche technique minimaliste, il sera tout de même vendu 350$ aux Etats-Unis…