Le quotidien de certaines personnes peut parfois être compliqué par un handicap ou un trouble tel que la dyslexie. Fort heureusement, la technologie vient en aide dans certains cas. Preuve en est ce stylo capable de scanner du texte avant de le restituer oralement.

Développé par Mysoft, le C-Pen est un “crayon numériseur” doté d’une petite caméra embarquée et d’un OCS, un logiciel de reconnaissance de texte. Il suffit à son utilisateur de survoler une ligne de texte pour que le stylo la prononce – avec une voix qui mérite d’être améliorée – audiblement.

Le dispositif est limité dans son fonctionnement, ne permettant que de lire les lignes du texte une à une. Toutefois, il peut apporter une aide considérable aux petites têtes blondes qui souffrent de dyslexie, de dyspraxie ou de dysphasie. Environ 8% des enfants souffriraient de ces troubles du langage.

Un auxiliaire de vie qui tient dans la main

Des systèmes de reconnaissance de texte et de scan d’images existent déjà, mais son intérêt réside plutôt dans sa simplicité d’utilisation. C’est pourquoi il peut également convenir aux personnes malvoyantes ou aux 10% d’analphabètes que compte la francophonie.

Le stylo-scanner dispose en outre de toute une série de fonctions intéressantes pour les étudiants ou dans le cadre du travail : il intègre un dictionnaire qui donne la définition d’un mot surligné et permet également d’envoyer un texte scanné vers son ordinateur.

Décliné en plusieurs modèles, il est capable de lire entre trois et sept langues parmi l’anglais, le français, l’espagnol, le mandarin, le russe, l’arabe, l’italien et l’allemand. Adapté aux gauchers, comme aux droitiers, le C-Pen est vendu aux environs de 260€.