Venom, l’un des pires ennemis de Spider-Man, a désormais droit à son propre film, à découvrir dès ce mercredi 10 octobre dans les salles de cinéma. Afin de mieux cerner cet antagoniste sombre et violent, voici 5 choses à savoir sur le personnage né dans les écuries Marvel.

Le symbiote avant Venom

A l’origine du personnage de Venom il y a une espèce extraterrestre nommée symbiote ayant besoin d’un autre organisme vivant pour survivre. Agissant tel un parasite, le symbiote s’accroche à son hôte et finit souvent par le tuer pour s’en nourrir mais, avant cela, il le rend plus fort et décuple ses capacités tout en lui procurant le don de régénération.

Dans le cas de Venom, l’alien veut créer un lien fusionnel avec son hôte, à savoir le journaliste Eddie Brock, pour ne former qu’une seule entité avec ce dernier. L’extraterrestre le rend de plus en plus sauvage, prenant peu à peu le dessus et le forçant à commettre des actes d’une grande violence. La mission initiale des symbiotes étant de rechercher des planètes à coloniser.

Spider-Man est le premier Venom

Le film Spider-Man 3 de Sam Raimi était en ce sens fidèle au comic book d’origine (The Amazing Spider-Man, 1984) puisque c’est bien Peter Parker qui sera le premier humain confronté au symbiote.

Suite à un combat contre Galactus, Spider-Man veut régénérer son costume dans une machine mais il se trompe et libère le symbiote qui l’enveloppe aussitôt. L’alien prend alors l’apparence du costume de Spider-Man, mais en fait une version négative teintée de noir. Le super-héros s’en servira mais, se rendant compte que le costume est vivant et qu’il se nourrit de son adrénaline, il s’en débarrasse à l’aide de Red Richards (aka Mr Fantastic). Depuis, le symbiote voue une immense haine envers l’homme-araignée qui l’a rejeté.

Venom, le remède contre le cancer

Lorsque Eddie Brock est contracté par le symbiote, le journaliste n’est plus que l’ombre de lui-même et voulait se suicider. Ayant perdu son principal emploi au Daily Globe, divorcé et atteint d’un cancer, il n’a plus de raison de vivre.

Le symbiote change dès lors sa vie en se nourrissant de son cancer et en décuplant ses capacités. L’alien forme autour de son hôte un costume vivant, lui donnant une apparence maléfique comprenant muscles protubérants, dents acérées, langue énorme et deux grands yeux blancs. Ainsi devenu Venom, Eddie Brock découvre la véritable identité de Spider-Man et le combattra à de multiples reprises.

Venom et Spider-Man ont fait équipe

Venom n’est pas si méchant qu’il en a l’air. Malgré son aversion envers Spider-Man, il est parvenu à suivre un code d’honneur personnel consistant à venir en aide à ceux qu’il considère comme innocents et à tuer ceux qu’il considère comme des criminels.

Mieux encore: il a fait équipe avec Spider-Man pour affronter le super-vilain Carnage. Ce dernier est un symbiote engendré par Venom (les symbiotes étant asexués) qui a assimilé le corps d’un tueur en série, Cletus Kasady. Ce dernier tue pour le plaisir et est à ce point redoutable que Spider-Man ne fait pas le poids contre lui. Le Tisseur décide alors de capturer Venom et de conclure un marché avec lui: si il l’aide à vaincre Carnage, Spider-Man ne poursuivra plus Venom et le laissera agir à sa guise.

De nombreux Venom

De nombreux personnages de l’écurie Marvel ont porté, même très brièvement, le symbiote Venom au fil des comics. Citons entre autres Mac Gargan aka Le Scorpion, l’agent spécial Flash Thompson (qui est un ancien camarade de classe de Peter Parker), Le Surfeur d’Argent, Iron Man ou encore Harry Osborn, c’est à dire l’autre ennemi juré de Spider-Man: Le Bouffon Vert.

Même Wolverine, devenant ainsi Wolvenom, y a droit dans le jeu vidéo Spider-man : Le règne des ombres. Enfin, il existe également une Miss Venom en la personne de Ann Weying, qui n’est autre que l’ex-épouse d’Eddie Brock.