Snapchat a lancé mercredi ses propres séries exclusives, un nouveau produit d’appel pour contribuer à relancer ce réseau social qui a perdu, pour la première fois, des abonnés au deuxième trimestre.

Le réseau social proposait déjà des programmes originaux, mais réalisés par des partenaires. Il ne s’agissait, par ailleurs, pas d’émissions de fiction, mais d’information, générale et sportive.

Snapchat se lance cette fois dans ce nouveau format avec une série policière, «Class of Lies», une comédie, «Co-Ed» et une émission de téléréalité, «Endless Summer», conçue par les créateurs de la référence du genre, «Keeping Up with the Kardashians».

Ces séries sont filmées en format vertical, adapté à un smartphone, et sont montées de manière très rythmée, avec l’écran régulièrement scindé en plusieurs images.

Il sera aussi possible de devenir un personnage de certaines séries grâce à la réalité augmentée, selon un communiqué publié mercredi.

Plusieurs autres séries suivront bientôt, à en croire le message vidéo publié par Snapchat mercredi, toutes réunies sous la bannière Snap Originals.

Les trois premiers programmes dévoilés mercredi ont tous pour personnages principaux des adolescents ou de jeunes adultes, cible privilégiée de Snapchat.

Au deuxième trimestre, Snap, la maison mère du réseau social, a annoncé que le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (DAU) avait baissé de 2% par rapport au premier trimestre, à 188 millions. Il s’agissait du premier recul du nombre d’abonnés pour Snapchat.

Depuis son lancement, en 2011, Snap n’a jamais dégagé de bénéfice. Il a encore enregistré une perte nette de 353 millions de dollars au deuxième trimestre.

Introduit en Bourse en 2017, il avait fini cet exercice en perte nette de 3,44 milliards de dollars.