Exit Android pour la nouvelle tablette tactile de Google, qui reprend le form-factor de la Surface Pro de Microsoft.

La nouvelle ne surprendra personne. Google, qui avait déjà tenté à plusieurs reprises de percer sur le marché des ordinateurs portables et tablettes tente à nouveau sa chance avec la Pixel Slate, une petite tablette tactile qui reprend exactement le design de la Surface Pro de Microsoft, avec sa housse-clavier et son stylet.

En manque d’inspiration, le géant du web copie allègrement son rival. Bien conscient des faiblesses d’Android face à Windows, il a préféré opter pour son autre système d’exploitation, Chrome OS, qui embarque une suite bureautique complète et se positionne comme alternative économique à Windows.

Ce sera d’ailleurs le principal argument de vente de Google, la tablette étant vendue 599$ HTVA aux Etats-Unis, montant auquel il faudra ajouter 199$ HTVA pour le clavier. Une différence de prix légère donc, qui justifie difficilement le passage à Chrome OS. Car si le système d’exploitation de Google a évolué, il offre toujours moins de flexibilité que Windows et est considéré par beaucoup comme l’alternative low-cost. D’ailleurs, la plupart des fabrications de PC ont opté pour Chrome OS pour leurs machines d’entrée de gamme…

Si la Pixel Slate n’est en soi pas une mauvaise idée, difficile de croire que Google remportera un franc succès sur un segment dominé par Microsoft. Sa tablette n’a aucun atout particulier à faire valoir, si ce n’est une autonomie de 10 heures – légèrement supérieure aux machines sous Windows.

Reste un clavier au look futuriste qui fera peut-être son petit effet. Mais facturé 199$ HTVA, l’accessoire reste très cher. Google aurait pu marquer des points en l’incluant dans le packaging, mais il a choisi d’adopter la même stratégie que son rival…

Quoi qu’il en soit, inutile d’espérer pouvoir se procurer cette machine en Belgique puisqu’elle ne sera tout simplement pas vendue chez nous. Pour l’acheter, il faudra se rendre chez nos voisins, ou directement aux Etats-Unis.