La Quintero One pourra accueillir jusqu’à 40 passagers.

Il y a du nouveau dans la course à l’Hyperloop. La société américaine Hyperloop Transportation Technologies (HTT) vient de dévoiler son prototype de capsule à taille réelle lors d’une conférence à Puerto de Santa Maria, en Espagne. Baptisée Quintero One, la capsule a été construite en Espagne par les sociétés Carbures et Inypsa, spécialisée dans les matériaux composites à destination de l’aéronautique.

La capsule, qui est presque composée intégralement de vibranium (petit clin d’œil de l’équipe à l’univers Marvel), un matériau composite développé spécialement par HTT. Quintero One mesure 32 mètres de long, 15 mètres de large et pèse 5 tonnes. Les passagers, qui seront entre 28 et 40, prendront place dans un espace de 15 mètres carrés. Si Quintero One n’est pas équipée de fenêtres (l’Hyperloop circulera dans un tunnel), des écrans internes diffuseront des informations par réalité augmentée.

« En cinq ans seulement, nous avons élaboré et résolu tous les problèmes posés par la technologie nécessaire à l’Hyperloop avec notre nouveau système de lévitation, nos pompes à vide, nos batteries et nos composites intelligents », explique Dirk Ahlbon, cofondateur d’Hyperloop TT.

La capsule doit maintenant être acheminée jusqu’à en France, à Toulouse, où l’équipe commencera les essais sur un circuit de test. Des améliorations et optimisations devraient y être effectuées. Selon HTT, les premiers essais habités pourront s’effectuer dès 2019.

Du côté de la concurrence, Virgin Hyperloop One a également présenté un prototype taille réel de sa capsule, tandis que Tesla utilise une version miniature pour ses tests. Le transport du futur, imaginé par Elon Musk, devrait permettre aux passagers de voyager à des vitesses de plus de 1200 km/h.