Bien connue des propriétaires de PC, la franchise Amnesia débarque aujourd’hui sur Xbox One dans une compilation qui rassemble l’intégralité des trois jeux sortis sur PC.

Mieux vaut tard que jamais. Mais l’attente aura décidément été très longue pour découvrir Amnesia sur Xbox One. La compilation en question rassemble le premier volet, son extension et sa suite directe.

Visuellement, les trois jeux ont mal vieilli. Il faut dire qu’ils ont désormais plus de 10 ans déjà. Malgré un petit coup de pinceau, difficile d’être encore impressionné par une réalisation graphique plus du tout à jour. Toutefois, passer à côté d’Amnesia : The Collection serait une très grosse erreur tant le titre de Frictional Games se distingue des autres jeux du genre, notamment et surtout par son atmosphère typiquement lovercraftienne.

Difficile de ne pas être séduit par l’atmosphère pesante de l’univers d’Amnesia. Dès les premières minutes de jeu, le joueur éprouve un malaise. Kidnappé malgré lui, il se réveille dans un château abandonné qui regorge de mystères… Plongé dans les ténèbres, il se rendra très vite compte qu’il n’est pas seul dans cette galère…

Très vite, la peur se fait sentir. Daniel, le personnage principal, commence à perdre la raison. Son seul espoir consiste à rejoindre la lumière. Le joueur met la main sur quelques bougies, qui lui permettront d’y voir plus clair. Mais le danger est partout et la lumière attire d’étranges créatures.

Atypique, Amnesia joue avec la peur la plus profonde des joueurs et mélange brillamment les genres. Ici, pas question de foncer tête baissée sur d’atroces créatures qui ne feront qu’une bouchée de vous. Le jeu encourage le joueur à rester tapi dans l’ombre. Toutefois, rester trop longtemps dans l’ombre ne fait qu’accentuer la démence et les visions horrifiques de Daniel… Un élément de gameplay unique qui encourage le joueur à prendre des risques…

Rarement un jeu sera parvenu à causer une telle tension. Un simple bruit suffit à causer un réflexe de fuite chez le joueur. On notera au passage l’incroyable travail réalisé par les sound designers, tant au niveau des bruitages que de la musique, qui immerge parfaitement le joueur dans ce cauchemar.

Efficace en dépit de sa laideur, le jeu parviendra à garder le joueur scotché à son pad.

Bien sûr, cette compilation se destine avant tout à ceux qui étaient passés à côté du titre originel. L’avantage, c’est que les nouveaux venus auront également droit à deux autres jeux. Le premier, baptisé « Justine », n’est en réalité qu’une expansion – très courte de surcroit – du premier volet – pas franchement extraordinaire mais qui aura le mérite d’en révéler davantage sur le scénario du jeu et de proposer une expérience de jeu sensiblement différente.

« Machine for pigs », à l’inverse, ose une approche très différente, en proposant de se plonger dans un univers cyberpunk terrifiant. S’il n’égalera jamais le suspens rencontré dans The Dark Descent, A Machine for Pigs s’impose comme un jeu relativement efficace, certes moins effrayant et décomplexé que son ancêtre, mais qui a le mérite d’offrir quelque chose de différent, tout en conservant les bases fondamentales de la série.

Assurément pas la suite que les fans attendaient, mais incontestablement un jeu très agréable à parcourir.

On notera par ailleurs que Frictional Games a profité de cette version Xbox One pour livrer un mode difficile qui s’adresse avant tout aux joueurs ayant déjà parcouru l’aventure. Un bien maigre cadeau, qui justifiera difficilement l’énorme différence de prix avec la version Steam du jeu…

Les + :

  • Une solide durée de vie
  • L’intégrale d’Amnesia sur Xbox
  • Un jeu traumatisant
  • L’atmosphère lovercraftienne

Les – :

  • Visuellement, ça a très mal vieilli
  • Une compilation un peu chère
  • A Machine for Pigs, pas la suite que les fans attendaient

Conclusion

Destinée avant tout à ceux qui étaient passés à côté d’Amnesia à l’époque, cette « collection » propose aux joueurs une expérience intégrale puisqu’elle regroupe les 3 épisodes sortis sur PC. Certes, seul Amnesia : The Dark Descent mérite réellement le détour. Et le jeu a très mal vieilli. Mais l’ambiance de jeu unique et ses mécanismes en font un véritable incontournable pour tous les amateurs de survival-horror. Terrifiant et nerveux, Amnesia demeure un grand classique, qui aurait sans doute mérité un remake en bonne et due forme… 

14/20