YouTube arrive en deuxième position avec 11,4%.

L’air des plateformes de vidéo à la demande a complètement bouleversé les habitudes des internautes. Précédemment, les utilisateurs devaient payer pour un film ou un épisode de série à l’unité, alors qu’avec les services comme Netflix, les internautes peuvent accéder à tous les films et séries présents sur le catalogue : cette habitude de consommation leur permet d’économiser énormément d’argent.

Voilà pourquoi ce n’est pas une surprise d’apprendre que la plateforme Netflix représente 15% du trafic internet mondial. C’est la société spécialisée dans la gestion de bande passante Sandvine qui calculé que le premier service de streaming au monde absorbe à lui seul 15% de la bande passante d’internet. YouTube, qui existe pourtant depuis plus longtemps, en absorberait 11,4%, ce qui reste tout à fait honorable.

Sandvine explique également que si Netflix accapare actuellement une bonne partie du trafic mondial, le piratage est également de nouveau en hausse. Paradoxalement, la faute reviendrait aux services de streaming : la concurrence acharnée entre les plateformes de streaming fait que chacune essaye de proposer un contenu exclusif, ce qui pousse une partie des utilisateurs à pirater ces contenus, au lieu de s’abonner à plusieurs services à la fois.