Une nouvelle règle vient d’être instaurée sur Facebook, dans le cas d’une demande de suppression de compte la période d’attente nécessaire est étendue à 30 jours. La multiplication de demandes suite à l’annonce d’une énorme faille de sécurité sur le réseau social américain ne doit pas y être étrangère.

Dans le cas d’une demande de suppression de son compte Facebook, le réseau social ne procédait effectivement qu’après une période de 14 jours jusqu’à aujourd’hui. Désormais il faudra patienter un total de 30 jours pour supprimer son compte.

« Suite à une demande de suppression de compte, nous avons constaté que des personnes essayaient de se connecter après la période des 14 jours. Cette augmentation donnera ainsi aux gens plus de temps pour faire un choix avisé.», explique le représentant de Facebook.

Nous ne savons pas encore à l’heure actuelle si cette nouvelle extension de la période de rétraction est déjà appliquée en Europe, car la page d’assistance ne précise pas encore cette information. Mais si cela n’est pas encore appliqué dans nos contrées, cela devrait l’être sous peu.

Une fois la demande de suppression de son compte Facebook opérée, il est nécessaire de ne pas s’y reconnecter avant sa fin, cette période faisant foi de période de rétraction. D’ailleurs, si cela est votre souhait, il ne faudra pas tarder pour procéder à cette manipulation pour, peut-être, échapper à cette augmentation du délai d’attente – cette manœuvre donnant l’impression de vouloir subtilement pousser les gens à changer d’avis.

Après l’affaire Cambridge Analytica, c’est maintenant une nouvelle faille de sécurité qui place le réseau social dans la tourmente. Cette décision de la part de Facebook montre sa volonté de vouloir limiter l’hémorragie qu’a pu engendrer les différents scandales autour du réseau social américain, suite à une demande croissante et massive de clôtures définitives de comptes d’utilisateurs.