Ça y est, la 5G a officiellement fait son entrée dans le quotidien de certains citoyens. L’opérateur américain Verizon met en service le premier réseau 5G disponibles dans les villes de Houston, Indianapolis, Los Angeles et Sacramento.

Le nouveau standard de la téléphonie mobile n’est plus qu’un simple projet à l’état embryonnaire, il se concrétise enfin. De tels réseaux avaient déjà été développés et testés en divers endroits dans le monde, mais son arrivée dans les foyers est une première mondiale. L’offre proposée par Verizon s’intitule “5G Home” et permet d’atteindre des débits maximums de 1 Go/s, avec une moyenne de 300 Mo/s.

Des offres pour attirer le client

La vitesse est pour l’instant limitée à 300 Mo/s, Verizon offre quelques avantages supplémentaires aux premiers abonnés pour tenter de convaincre de nouveaux clients. Les membres “First on 5G” bénéficieront notamment d’un accès totalement gratuit pendant 90 jours au réseau, ainsi qu’à Apple TV 4K ou Google Chromecast Ultra, en plus de trois mois à Youtube TV sans aucun frais supplémentaire. Le service 5G Home en coûtera ensuite 70$ par mois à ses abonnés, 50$ pour ceux qui sont déjà clients chez Verizon.

L’opérateur américain met tous les moyens de son côté pour tenter d’attirer un maximum de monde vers son nouveau service, et propose en outre l’installation et l’équipement gratuitement, ainsi qu’un service disponible 24 heures sur 24 pour répondre à toutes leurs questions.

Clayton Harris, un habitant de Houston est officiellement le premier client à bénéficier de la 5G au monde. Ces citoyens ne pourront toutefois pas encore bénéficier du réseau avec un smartphone, aucun téléphone avec support 5G n’ayant encore été commercialisé. La première place est encore très disputée entre le Moto Z3 de Lenovo et le Mi Mix 3 de Xiaomi. Le développement des premiers réseaux mobiles devrait suivre d’ici quelques mois aux États-Unis, tandis que l’Europe ne devrait avoir un réseau opérationnel que d’ici 2020.