Une firme de Singapour a présenté son projet de premier avion interrégional électrique à propulsion hydrogène, ouvrant la voie à une nouvelle génération de moyens de transports décarbonés. 

L’appareil appelé Element One pourra transporter jusqu’à quatre passagers sur des distances pouvant aller de 500 à 5.000 km. Cet avion sera silencieux, ultra-léger et écologique car il n’entraînera pas d’émissions de CO2 grâce à ses batteries à hydrogène, présentées comme plus performantes que les actuelles batteries électriques vues sur certains avions. 

Element One permet de fusionner la technologie de pile à hydrogène et les innovations dans le domaine de la propulsion électrique distribuée. 

Le premier prototype de cet appareil devrait voir le jour en 2025.

Cette nouvelle forme de mobilité aérienne est en train d’être développée principalement pour ouvrir un plus grand nombre de voies aériennes entre des villes de taille moyenne, en utilisant un réseau existant de petits aéroports et aérodromes peu utilisés. 

Ce projet est porté par la firme de Singapour HES Energy Systems, qui se spécialise dans la fabrication de systèmes à pile à hydrogène pour les véhicules aériens autonomes. 

On notera qu’HES a aussi signé un partenariat avec la startup française Wingly, qui propose une plateforme de partage de vols (comme Blablacar pour les voitures) en France et en Europe.  

Rien qu’en France, seulement 10% des 450 aérodromes du pays sont reliés par des compagnies aériennes régionales. A en croire Wingly, des appareils à pile à hydrogène comme Element One permettraient de relier les 90% restants.