Dans un premier temps, l’arrivée des premiers services de streaming payants a donné lieu à une diminution du piratage. Or, il semblerait aujourd’hui que la multiplication des plateformes de streaming ait eu l’effet contraire.

Le dernier rapport Global Internet Phenomena de Sandvine indique que le piratage est de nouveau en hausse.

La raison tient dans la prolifération des services de streaming tels que Netflix, Amazon Prime ou encore OCS. Cela peut paraître insensé mais le fait est que chacune de ces plateformes ne peut exister que par l’exclusivité de certains programmes. Or, c’est justement cette exclusivité qui fait que vous ne pourrez jamais bénéficier d’une offre intégrale en termes de films et de séries.

Trop de streaming tue le streaming

Pour disposer d’un panel illimité, il faudrait s’abonner à tous les services, ce qui impliquerait de dépenser des sommes colossales chaque mois. Même pour ne bénéficier que des quelques programmes qui ne font pas partie d’un bouquet, il reste impératif de prendre un abonnement supplémentaire. Rares sont les abonnés qui feront ce choix, raison pour laquelle le piratage est en recrudescence.

Cam Cullen, Vice-président Marketing de Sandvine, note que “plus de sources que jamais produisent un contenu exclusif disponible sur un seul service de streaming ou de diffusion – pensez à Game of Thrones pour HBO, House of Cards pour Netflix, The Handmaid’s Tale pour Hulu, ou Jack Ryan pour Amazon. Pour avoir accès à tous ces services, c’est très onéreux pour un consommateur, alors il s’abonne à un ou deux et pirate le reste.

Les services de streaming payants ont considérablement modifié le paysage audiovisuel et notre mode de consommation, en offrant la possibilité d’avoir accès à des contenus plus abordables. La situation fait grincer des dents les sociétés de production qui ont tout misé sur l’arrivée des services de streaming payants pour lutter contre le piratage.