Quelques heures après l’annonce d’une important faille de sécurité sur Facebook, les résultats d’une enquête ont démontré que des identifiants liés au réseau social étaient monnayés sur le Dark Web pour seulement 3£ – soit 3,40€. Toutefois, rien n’indique que les deux phénomènes soient reliés.

L’étude menée par Money Guru s’est penchée sur le piratage et la revente des login de 26 des comptes les plus communément utilisés. Ainsi, le rapport indique qu’un compte Facebook peut être racheté par n’importe quelle personne en mesure d’accéder à ces sites de revente. Cela ne nécessite finalement que d’utiliser le navigateur adéquat et de connaître les bonnes adresses.

Il est surprenant de découvrir qu’un compte Facebook vaut à peine plus de 3€. Plus étonnant encore, les données d’une carte de crédit et d’une carte de débit valent respectivement 12€ et 17€. L’étude s’est également intéressée aux comptes Instagram, Twitter, Ebay ou même Netflix, dont la valeur dépasse rarement les 10 euros. D’après cette enquête, il ne faudrait que 840€ pour acheter la quasi-totalité de l’identité numérique d’un individu.

Source : Money Guru

Pour réaliser cette enquête, Money Guru a comparé les prix de vente appliqués par le plus populaire des marchés du Dark Web, le “Dream Market”, en le comparant à deux autres importants marchés. L’existence de ce genre de site a de quoi inquiéter, d’autant que l’étude indique que les sommes d’argent volées par des hackers se situent entre 500 et 40.000£ dans 25% des cas au Royaume-Uni.

Outre la commercialisation de ce qui nous est le plus personnel, c’est le prix de vente de tout ces comptes qui est le plus inquiétant. Bien loin des estimations que l’on pourrait s’en faire, l’achat d’une identité numérique pour quelques centaines d’euros suffit à détruire des vies. “Les histoires d’atteintes massives à la protection des données, de vol d’identité et d’autres activités malveillantes en ligne sont devenues une réalité quotidienne“, souligne Money Guru.

Conclusion de cette étude : il est essentiel de protéger correction vos données personnelles.