La marque de luxe prépare actuellement un nouveau modèle de montre connectée.

Comme Diesel, Tag Heuer ou Emporio Armani, Louis Vuitton s’était essayé aux montres connectées avec un modèle très élégant sous WearOS, sorti l’an passé. L’accessoire avait connu un succès mitigé, en partie en raison de son prix de vente, qui frôlait les 3.000€.

Selon un brevet déposé auprès de la FCC, l’organisme responsable du dépôt de brevets sur le sol américain, Louis Vuitton préparerait actuellement un nouveau modèle de montre connectée, toujours sous WearOS, qui ferait partie des premiers à être équipés d’un processeur Snapdragon Wear 3100. Pour ceux qui l’ignoreraient, ce nouveau processeur a été spécialement conçu pour les wearables et présente la particularité d’être très peu énergivore. En théorie, il devrait donc permettre à Louis Vuitton de livrer une montre connectée à l’autonomie qui frôlera les 7 jours.

Reste à présent à voir si la marque de luxe parviendra à percer sur un marché actuellement largement dominé par Apple. Malgré sa popularité, WearOS n’a jusqu’à présent pas vraiment suscité un très vif engouement du consommateur. La plate-forme de Google, récemment rajeunie, pourrait toutefois reprendre du poil de la bête avec l’arrivée des processeurs Wear 3100.