Le navigateur de Google est au centre d’une importante polémique. Chrome est accusé de maintenir certains cookies et de se connecter automatiquement aux services de Google même lorsque les utilisateurs ont nettoyé leur navigateur.

Visé par de nombreuses accusations et même deux plaintes, Google est actuellement plongé dans une nouvelle lourde polémique. La raison ? Depuis le lancement de sa version 69, Chrome a une fâcheuse tendance à conserver les cookies qui l’intéressent et à se connecter automatiquement aux différents services Google.

Google affirme dans un billet de blog que son navigateur web fera machine arrière. “Nous avons entendu – et nous apprécions – vos commentaires des derniers jours et nous apporterons des modifications aux produits” a ainsi tweeté la responsable de l’équipe de sécurité de Google, Parisa Tabriz.

Désormais, lorsqu’un utilisateur de Chrome déconnectera son compte depuis Drive, il le sera aussi dans Gmail, il en sera ainsi pour tout autre service de Google. Auparavant, l’interconnexion des différents services maintenait les comptes utilisateurs ouverts malgré une déconnexion. A contrario, tant qu’un compte est ouvert, il le restera sur les autres services.

Toujours des miettes de cookies qui traînent…

Par ailleurs, la firme de Mountain View a promis de modifier sa politique de conservation des cookies. Malgré un nettoyage soi-disant complet du navigateur, celui-ci conserve malgré tout les trackers liés aux services Google.

Cette politique témoigne de la manière dont Google prélève nos habitudes et établit notre profil à travers notre activité afin de les commercialiser aux annonceurs. La pratique est connue, mais le tracking dépasse les bornes lorsque l’effacement des données de navigation ne suffit pas à en venir à bout.

Le navigateur informe effectivement ses utilisateurs que le nettoyage reste partiel au travers de formules alambiquées telles que “vous ne serez pas déconnecté de votre compte Google” ou encore en informant l’internaute que cette suppression entrainera une déconnexion “de la plupart des sites“.

Zach Koch, responsable produit chez Chrome, promet toutefois que dans la version 70 du navigateur prévue pour la mi-octobre ne conservera plus les cookies d’authentification aux services Google : “Nous modifierons ce comportement afin que tous les cookies soient supprimés et que vous soyez déconnecté“.