Microsoft s’est associé à Shell pour lancer un système de repérage des fumeurs dans les stations essence. Des caméras associées à une intelligence artificielle détectent les cigarettes et les briquets sur leurs images pour alerter au plus vite les pompistes.

Toute personne sensée connaît le danger que représente la moindre flamme dans une pompe à essence. Cela n’empêche pas des inconscients de provoquer chaque année des incendies en voulant se griller une petite clope assis sur des mètres cubes de carburant hautement inflammable. La multinationale fondée par Bill Gates a décidé de plancher sur une solution à ce danger.

Les ingénieurs de Microsoft Azure ont développé un système fonctionne en deux temps. Une IA locale surveille constamment les images de la pompe et détecte les comportements à risque – une personne qui fume ou qui allume un cigarette. Si elle capte une situation potentiellement dangereuse, l’image est alors envoyée vers le cloud où une intelligence artificielle plus musclée l’analyse pour déterminer s’il y a lieu d’alarmer les pompistes ou non.

Il était impossible d’installer des IA suffisamment puissantes dans les stations-service pour affirmer avec certitude qu’il s’agit bien de cigarette, mais toutes les images ne pouvaient transiter par le réseau à cause du risque de surcharge. C’est pourquoi les ingénieurs de Microsoft Azure ont développé cette solution en deux temps.

Daniel Jeavons, directeur général de la Data Science de Shell, explique que “chacun de nos points de vente a peut-être six caméras et capture environ 200 mégaoctets par seconde de données. Si vous essayez de télécharger tout cela dans le cloud, cela devient rapidement ingérable à grande échelle. Le Edge Computing intelligent nous permet d’être sélectifs sur les données que nous transmettons au cloud“.

La technologie développée par Microsoft n’est pas sans rappeler le système de détection des armes à feu conçu par Athena Security, fonctionnant à l’aide d’un IA qui analyse des images de vidéosurveillance.