Reed Hastings, le patron de Netflix, était de passage à Paris à l’occasion du tournage de la série Osmosis. Interrogé par un parterre de journalistes, celui-ci a confirmé qu’il n’y aurait plus de publicité pour ses autres contenus à la fin d’un épisode.

En août dernier, la plateforme de streaming initiait un nouveau mode de promotion de ses films et séries : des annonces à la fin de chaque épisode que l’utilisateur était en train de regarder.

Plutôt qu’un vide de 15 à 20 secondes entre deux épisodes, les binge-watchers devaient assister à la promotion d’une autre série, un moyen de “faire découvrir plus vite aux abonnés des histoires qu’ils pourraient apprécier“, comme l’expliquait une porte-parole de Netflix. La colère est rapidement montée chez les abonnés de la plateforme qui ne l’entendaient pas de cette oreille. Malgré la possibilité de passer l’annonce après quelques secondes, l’irritation provoquée par la publicité a pris le dessus et le test s’est donc avéré peu concluant.

L’argument majeur des abonnés était de payer pour une plateforme et ses contenus, ce qui implique de ne pas avoir à subir de pubs. Le fondateur de Netflix a entendu la complainte des quelques abonnés qui sont passés par les tests et a confirmé que ces annonces ne resurgiront plus à l’avenir.

La plateforme de streaming effectue régulièrement des tests pour faire évoluer son interface et observe les réactions de ses abonnés pour décider du chemin à prendre. La promotion de ses contenus s’est heurtée à un mur et ne sera pas poursuivie, du moins sous cette forme.