Face à l’important nombre de vol de colis chez ses livreurs, Amazon a décidé d’affronter le problème. C’est pourquoi la société de livraison envoie délibérément de faux colis pour détecter ses livreurs malhonnêtes, rapporte Business Insider.

Amazon fait face à un important problème de vol de ses colis impliquant directement son propre personnel. Les boîtes dérobées coûtent chaque année plusieurs dizaines de millions de dollars à la firme.

L’entreprise de Jeff Bezos a donc décidé de glisser subtilement de faux colis parmi ses commandes. Lorsqu’un membre du personnel scanne le code-barre de l’un d’entre eux, un message d’erreur indiquant que le colis est défectueux ou n’est pas enregistré chez Amazon apparaît.

Deux choix s’offrent alors : signaler le colis à Amazon ou le subtiliser discrètement. Une occasion pour les employés de s’emparer d’un carton sans qu’Amazon ne le découvre. Sauf que ces colis-là ont bien été créés dans le but de déceler les potentiels voleurs parmi les membres du personnel et sont bien enregistrés par Amazon.

À son retour au dépôt, tout livreur qui n’indique pas qu’un colis défectueux faisait partie de son lot sera alors automatiquement considéré comme un voleur. Le géant de la livraison peut dans ce cas infliger une sanction disciplinaire au fautif voire même le renvoyer.

La pratique s’avère quelque peu douteuse puisqu’elle incite les employés à voler en leur facilitant la tâche et en créant des occasions. Amazon la justifie comme une méthode qui permet de s’assurer de l’honnêteté des livreurs, celle-ci déclare que “les contrôles et les audits font partie intégrante des programmes de qualité et sont réalisés au hasard”.