Un rapport interpellant qui rappelle à l’ordre l’industrie des télécommunications.

La société First Orion, spécialisée dans l’analyse des réseaux téléphoniques pour les plus grands opérateurs US vient de publier un rapport expliquant que l’avenir ne s’annonce pas rose pour les usagers: dès l’année prochaine, près de la moitié des appels reçus par les utilisateurs américains seront des arnaques et des spams téléphoniques.

First Orion explique que les appels liés à des escroqueries sont en constante augmentation. Alors que seuls 3.7% des appels entraient dans cette catégorie en 2017, le chiffre est passé à 29.2% en 2018. Pire, si rien n’est fait pour filtrer ces appels, le taux d’arnaques téléphoniques devrait atteindre 44.6% pour l’année 2019. First Orion espère que ces chiffres vont faire réagir les opérateurs et les autorités pour éviter que près d’un appel sur deux ne soit source de problèmes.

Pour faire face à ce fléau, l’industrie dispose de diverses mesures comme les applications qui permettent de filtrer les appels reçus. En analysant les appels téléphoniques, ces applications pourraient prévenir l’utilisateur d’un numéro suspicieux. Si beaucoup d’utilisateurs ont déjà pris l’habitude de ne plus répondre aux numéros masqués, les appels de démarchage ou de spams utilisent désormais une méthode appelée « usurpation du voisinage », qui pirate un code local pour tenter de tromper le destinataire.

Si le phénomène n’est pas (encore) aussi pénible chez nous, diverses applications sont disponibles pour éviter ces nuisances. On citera l’application “Téléphone” de Google, qui est particulièrement efficace.