Le géant de ventes en ligne Amazon a l’ambition d’ouvrir 3.000 magasins sans caisse dans les prochaines années.

Amazon n’en est pas à son coup d’essai puisque l’enseigne compte déjà plusieurs boutiques sans caissier aux États-Unis, notamment à Seattle. L’enseigne Amazon Go va d’ailleurs s’implanter dans de nouvelles villes américaines dont Chicago, San Francisco et New York. Mais le projet du géant de l’e-commerce devrait prendre plus d’ampleur dans les années à venir puisqu’il serait question de 3.000 entités. De quoi faire de l’ombre aux autres supermarchés.

Une mauvaise nouvelle qui a déjà des répercussions sur le marché actuel puisque la valeur en bourse des grandes chaines de magasins américains, telles que Kroger et Target, a diminué. Il faut dire qu’en ouvrant 3.000 magasins, Amazon Go deviendrait l’une des plus grosses chaines de magasins de proximité aux États-Unis.

Les premières victimes seraient les magasins de proximité ou de restauration rapide comme Subway ou Panera Bread. Les boutiques Amazon Go se destinent, en effet, à restaurer les travailleurs aux alentours. Les magasins actuels ouvrent d’ailleurs principalement durant les temps de pauses de ceux-ci.

Un projet révélé par le site Bloomberg qu’Amazon n’a pas encore confirmé. Pourtant, le site dit avoir obtenu l’information d’une source proche de l’enseigne. On ne sait pas encore à l’heure actuelle si le géant de l’e-commerce compte s’implanter sur d’autres marchés que les États-Unis.

Le coût de l’opération devrait être faramineux. Chaque entité exige un nombre important de caméras de surveillance afin de suivre les mouvements des clients dans les rayons.

Toujours selon Bloomberg, la première boutique ouverte par Amazon avait exigé un investissement d’un million de dollars uniquement pour le matériel de surveillance et de sécurité.