La Drone Racing League, la ligue professionnelle de pilotage de drone américaine, organisera un tournoi où pilotes de drones affronteront d’autres de ces appareils volants dirigés par une intelligence artificielle. Deux millions de dollars seront mis en jeu lors de ce tournoi d’un nouveau genre.

L’homme peut-il vaincre la machine? Une bataille qui n’est pas sans rappeler le jour historique où l’ordinateur Hydra vainquit le grand maître des échecs Michael Adams. Aujourd’hui le symbole est moindre, mais la compétition promet d’en mettre plein les yeux.

Co-financé par le constructeur d’avions de chasse Lockheed Martin et organisé par la Drone Racing League, le tournoi devrait voir le jour en 2019. C’est l’occasion pour les étudiants et développeurs de mettre au point une intelligence artificielle qui soit capable de rivaliser voire de battre l’humain à plate couture sans la moindre intervention extérieure. Drones autonomes et pilotés par des humains s’affronteront sur un circuit spécialement créé pour l’occasion.

Deux millions de dollars de récompenses seront distribués à travers le tournoi, dont 200.000$ pour l’équipe d’ingénieurs qui sera capable de mettre au point l’IA qui vaincra un pilote de drone professionnel, ou pas. Les organisateurs ne s’attendent pas à une victoire de la machine pour la première édition, l’avancement technologique actuel ne serait pas encore suffisant pour le permettre. Toutefois, la situation devrait finir par se renverser à l’avenir.

L’investissement de Lockheed Martin dans une telle compétition ne semble pas totalement gratuit, la firme spécialisée dans la défense militaire mettant elle-même des drones au point. Lockheed Martin semble vouloir chasser de nouvelles têtes à intégrer dans ses rangs. Chaque équipe de développeurs sera en outre supervisée par un membre de la firme américaine.