Les smartphones disposant de la reconnaissance faciale ne sont pas légion et force est de constater qu’Apple a une longueur d’avance sur cette technologie. Celle-ci n’est pourtant pas neuve dans le paysage numérique mais MediaTek veut faire accélérer les choses et proposer un système peu coûteux.

Rares sont les téléphones Android qui se déverrouillent en posant simplement son visage devant. MediaTek veut pouvoir baisser les prix de cette technologie réservée à une élite pour la rendre plus accessible à tous les constructeurs. Pourquoi ne verrions-nous pas d’ici quelques années la plupart des téléphones se déverrouiller de cette manière, à l’instar du capteur d’empreinte qui se répand comme une trainée de poudre?

La plupart des modèles qui utilisent la reconnaissance faciale sont limités par la manière dont elle fonctionne. Ces appareils se servent du capteur frontal combiné à une application logicielle pour reconnaître les traits de son propriétaire mais le visage n’est pas enregistré en détails. La fonction est moins sécurisée sur ces appareils qu’avec le système TrueDepth Camera des iPhone X qui détecte le visage en trois dimensions.

D’autres constructeurs tels que Xiaomi ou Oppo disposent de technologies similaires. Seulement, ces dernières sont également réservées aux téléphones haut de gamme. Vivo a de son côté annoncé la mise en service d’une reconnaissance faciale capable de capturer 300.000 points, soit dix fois plus que les capteurs de l’iPhone X. Il n’existe pas encore de smartphones qui accueille ce nouveau système mais celui-ci devrait également flirter avec le haut du panier question prix.

MediaTek a déjà donné un nom à sa technologie de reconnaissance faciale bon marché. “Active Stereo” sera compatible avec les puces de sa propre fabrique Helio P60 et P22. Le fabricant de composants électroniques s’est associé à Himax pour construire le projecteur et les lentilles infrarouges nécessaires à Active Stereo.