Lors d’une longue interview filmée, Elon Musk s’est laissé aller à fumer sur un joint. Une attitude prise très au sérieux par l’armée de l’air américaine, la société spécialisée dans l’assemblage de lanceurs SpaceX étant un fournisseur du gouvernement américain.

Plusieurs rapports mentionnent l’ouverture d’une enquête par l’US Air Force à propos de la consommation de drogue du double patron d’entreprise. Toutefois, cette information a été démentie par un représentant de l’armée de l’air auprès de The Verge. “C’est inexact qu’il y ait une enquête. Nous aurons besoin de temps pour déterminer les faits et le processus approprié pour faire face à la situation“, a-t-il déclaré.

Ce qui signifie quand même que l’US Air Force ne reste pas indifférente au geste d’Elon Musk, étant disposée à prendre des mesures. La réaction de l’aviation américaine est logique dans un sens, Space lançant des satellites pour elle et l’usage de marijuana étant proscrit au sein de ses troupes et pour les personnes bénéficiant d’autorisations de sécurité gouvernementales.

L’action Tesla dégringole

L’affaire fait grand bruit dans les médias, mais les conséquences directes pour Elon Musk ne devraient pas être graves. En revanche, le simple geste du patron de Tesla a infligé un sévère coup dans la cote de son entreprise de construction automobile. La marque de voiture électrique a chuté en bourse dans la journée du 7 septembre, l’action a perdu 6,30% à la fermeture de Wall Street, réalisant le score le plus bas de Tesla depuis cinq mois.

Cette chute en bourse arrive au mauvais moment pour le constructeur automobile. Elon Musk avait lancé il y a quelques semaines l’idée de sortir son entreprise de la bourse, s’estimant viable hors du circuit des financements par les actions, une idée avorté quelques jours plus tard mais qui avait ébranlé les fondations de la société.