Le réseau privé virtuel (VPN) permet de sécuriser les données circulant sur Internet par le biais d’un tunnel informatique protégé. En passant par un système de cryptage, les données transitent ainsi sans que quiconque d’autre puisse en théorie les intercepter. Mais d’où vient exactement le VPN et quels sont ses secrets? Voici 5 points qui devraient vous en apprendre davantage.

Tout a commencé chez Microsoft

Dès les débuts d’Internet, il a été nécessaire d’avoir un protocole d’échange de données sécurisé. L’histoire du VPN débute en 1996, quand un employé de Microsoft a développé le “point-to-point tunneling protocol” (PPTP), autrement dit un tunnel sécurisé à l’intérieur d’un réseau. Véritable précurseur du VPN, le PPTP permet de créer un lien sécurisé entre une connexion privée et le reste d’Internet.

Face à l’évolution des moyens techniques, et surtout l’évolution des techniques de piratage, il a été nécessaire de renforcer la sécurité de la connexion elle-même. Les antivirus se chargeaient très bien de protéger l’utilisateur de son côté, mais étaient inefficaces pour protéger les données avant qu’elles n’arrivent sur l’ordinateur de l’utilisateur.

Une popularité accrue après le bug de l’an 2000

Juste avant les années 2000, les VPN étaient utilisés majoritairement par les entreprises. Ce sont les nombreux piratages et failles de sécurité qui se sont produits au passage à l’an 2000 qui ont éveillé l’intérêt du public pour la sécurité des données, et les risques impliqués par le fait de travailler sur Internet. C’est à cette époque que les VPN modernes se sont développés et ont gagné en popularité.

Ne pas confondre navigation privée et VPN

Beaucoup de gens croient, à tort, qu’ouvrir une fenêtre de navigation privée sur son navigateur web permet de devenir anonyme. En faisant cela, on ne cache pas véritablement les sites visités, mais on les visite depuis une autre adresse IP. Ainsi, le trafic de données reste traçable et l’adresse IP réelle peut être retrouvée. Seul un VPN permet de crypter le trafic de données et faire en sorte qu’il soit indéchiffrable, offrant donc une réelle navigation anonyme. De cette façon, vos activités en ligne resteront réellement privées, et personne ne saura ce que vous faites.

Le piratage subsiste

Même si un VPN change votre adresse IP, crypte vos données et vous cache d’autrui, son piratage reste possible. Le VPN est probablement la solution la plus sûre pour conserver sa confidentialité en ligne grâce à son système de cryptage élaboré, mais les cybercriminels les plus adroits peuvent parvenir à le détourner. Avec suffisamment de temps, de fonds et de ressources, il est toujours possible de décrypter le chiffrement en profitant de vulnérabilités ou de dérober la clé de sécurité.

Plus de contenu et moins de dépenses

Le VPN sert également à débloquer des services restreints géographiquement. Certains fournisseurs d’accès empêchent l’accès au contenu de certains sites web, voire à l’intégralité de ceux-ci en fonction de la localisation. Les VPN évitent ces restrictions. Cela peut permettre d’avoir accès à des services étrangers (pour le streaming, par exemple) ou de payer un abonnement moindre à un service en ligne en changeant virtuellement de localisation par la modification de l’adresse IP.

De même, lors de la réservation d’une chambre d’hôtel ou d’un billet d’avion, il est possible d’économiser de l’argent. En effet, les sites modifient leurs prix en fonction de la géolocalisation de l’internaute et scannent votre adresse IP à chacun de vos passages. Ils augmentent ainsi leurs prix au gré de vos visites. Utiliser un VPN permet dès lors de changer régulièrement d’adresse IP, et donc d’apparaître comme un visiteur nouveau.