Les ménages font se dotent de plus en plus d’assistants virtuels, mais combien sont-ils à trouver une place dans un foyer où l’on parle plusieurs langues ? Il n’est pas rare qu’une même maison abrite deux cultures, un couple mixte ou même un étudiant en échange linguistique. Google permet enfin à son assistant deux comprendre deux langues différente à la fois.

Ça y est, Google Assistant est bilingue. Toutefois, ses choix sont encore relativement limités, Google ne s’est encore attaqué qu’à des langues parlées par de grandes parties de la population mondiale : anglais, français, allemand, italien, japonais et espagnol. La liste devrait s’allonger d’ici la fin de l’année, Google Assistant apprendra une trentaine de langues au total d’ici la fin de l’année.

Le support bilingue est en cours de déploiement sur quasiment tous les appareils fonctionnant avec l’assistant vocal de Google : smartphones, tablettes et enceintes. Les dispositifs d’assistance avec écran du type JBL Link View ou Smart Display n’y auront par contre pas droit de suite.

Ce faisant, Google Assistant devient le premier aide numérique vocal à parler deux langues simultanément, devançant Alexa, Siri ou encore Cortana. “Depuis le début, notre objectif a été de rendre l’Assistant naturellement conversationnel pour tous les utilisateurs“, explique Google sur son blog.

Une fois installée, la nouvelle fonctionnalité est directement opérationnelle. Les utilisateurs n’ont qu’à s’adresser à l’assistant dans les langues pour l’instant disponible et Google Assistant leur répondra dans la langue où la requête aura été demandée.

Google n’écarte pas la possibilité de pousser le système encore un peu plus loin et pourquoi pas comprendre jusqu’à trois langues : “Il n’y a pas seulement beaucoup de locuteurs bilingues dans le monde aujourd’hui, nous voulons aussi faciliter un peu la vie des utilisateurs trilingues ou des familles qui vivent dans des foyers où l’on parle plus de deux langues”.