C’est ce qu’on appelle un très mauvais coup de pub de la part d’Huawei. Dans une publicité pour son dernier-né, le Nova 3, le constructeur chinois met en avant l’atout de son téléphone, le selfie. C’était sans compter sur le fait que l’actrice de la publicité ne dévoile une photo du tournage.

Les membres du forum Reddit ont des yeux partout, notamment sur le compte Twitter de Sarah Elshamy, qui a révélé l’envers du décor sur son compte Instagram en publiant une photo du tournage de la publicité du Nova 3.

Dans ce spot publicitaire, un couple prend des selfies à bout de bras. Le message est clair, l’autoportrait est le point fort du Nova 3 et son traitement photo rend inutile le maquillage. Sauf qu’Huawei ne précise à aucun moment que votre téléphone doit être accompagné d’un photographe professionnel, d’un réflex, un pied et un studio photo, pour réussir votre petit cliché.

Pour sa défense, Huawei a rétorqué qu’il n’était pas mentionné que les photos avaient été prises sur un Nova 3, bien que la publicité le laissait vaguement sous-entendre…

Pas à son coup d’essai

En train de gravir les échelons sur le marché du mobile, le constructeur chinois vient de rater une marche. Oui, une de plus, parce que Huawei n’a aucun scrupule a user de ce genre de stratagèmes. Dans une publicité pour les P8 et P8 Max, la firme chinoise affichait fièrement un écran bord à bord, avec une photo qui rejoint les deux côtés du téléphone. Hors, on constate bien vite en les sortant de leur boîte qu’ils n’offrent qu’un écran affublé de deux bandes latérales noires.

Autre grossière erreur, le géant de la téléphonie mobile publiait une photo soi-disant prise depuis un P9 sur son compte Google +. Hors, il suffisait d’afficher l’EXIF de la photo – qui contient toutes ses métadonnées – pour voir qu’il s’agissait d’un cliché pris avec un Canon EOS 5D Mark III, parmi les meilleurs réflex sur le marché, et à l’aide d’un objectif non moins déméritant.

Face aux performances croissantes de ses appareils, Huawei aurait tout intérêt à montrer les capacités réelles de ses smartphones, plutôt que nourrir les consommateurs de mirages souvent évidents.