Il y a quelques jours, une étude de l’Associated Press démontrait que Google continue à suivre et à enregistrer la localisation des utilisateurs de ses applis malgré la désactivation du suivi de position. De quoi inquiéter sur le réel pouvoir dont nous disposons sur notre propre vie privée. Google décide de sortir de l’ombre et justifie sa démarche.

Pour tenter d’écarter les doutes, Google affiche désormais un message nouveau sur sa page d’aide, décrivant le fonctionnement de l’historique des positions dans l’activité de votre compte : “Ce paramètre n’affecte pas les autres services de localisation sur votre appareil“. Voilà comment, d’un revers de la main, Google écarte le tracking de votre téléphone via ses applications.

Dans la pratique, le constat reste le même, Google vous localisera toujours à moins que vous ne désactiviez l’option Activité sur le Web et les applications, en plus de l’Historique des positions.

Par ailleurs, Google précise que “certaines données de localisation peuvent être sauvegardées dans le cadre de votre activité sur d’autres services, comme la recherche et les cartes“.

Au final, le géant de la Silicon Valley réalise un tour de passe-passe, jongle avec le langage et, abracadabra, la localisation permanente n’est plus qu’un lointain souvenir. Google s’est également adressé au public dans une déclaration à l’Associated Press : “Nous avons mis à jour le langage explicatif sur l’historique de localisation pour le rendre plus cohérent et plus clair à travers nos plateformes et centres d’aide“.