Les enchères pour les cartes rares atteignent parfois des prix incroyablement  élevés et la cote ne fait que grimper.

Quand on parle de carte à collectionner, on s’attend à trouver un classeur d’enfant remplie de cartes plus ou moins marquées par les heures de jeu. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette façon. Certains prennent la collection très au sérieux, même pour l’univers relativement enfantin de Pokémon. La preuve avec une boîte de la première édition de cartes à jouer japonaises qui a atteint la somme incroyable de 56.000 dollars (49.095 € à l’écriture de cet article) lors d’une vente aux enchères organisée par Huggins & Scott Auctions. Certes, il s’agissait d’une édition limitée datant de 1999 et la boîte est encore scellée avec le cellophane d’origine. Mais 56.000 dollars, c’est tout de même le prix d’une Mercedes Classe E en Belgique !

L’enjeu est pourtant de taille. Certains cartes rares holographiques, tel qu’un Dracaufeu, peuvent dépasser les 50.000 dollars à elles seules. Sachant que dans la boîte se trouvent 36 packs de 11 cartes et que chaque pack contient une carte rare, le butin est potentiellement astronomique. Sauf que pour vérifier si c’est le cas, il faudrait l’ouvrir, ce qui implique donc de casser la valeur de la boîte… Comme tout autre objet de collection, le business des cartes Pokémon n’est donc que pure spéculation, avec des valeurs volatiles décidées en fonction de ce que les gens estiment juste à un instant donné.