La version finale du système d’exploitation de Google, baptisée Android Pie, est théoriquement disponible pour les utilisateurs et les développeurs. En voici les principales nouveautés.

Avant toute chose, il est bon de rappeler que le déploiement d’Android 9.0, ou “Pie”, va prendre un certain temps. En effet, la version précédente du système d’exploitation, Oreo, n’est pas encore adoptée sur tous les dispositifs alors qu’elle a été lancée en août 2017. Android Pie est d’abord lancé sur les smartphones conçus par Google, à savoir les modèles Pixel (non disponibles en Belgique). Les autres seront servis plus tard dans l’année, voire l’année prochaine.

Une toute nouvelle navigation

Android Pie fait disparaître les fameux boutons de navigation d’Android. Un système de balayage a été mis en place afin de favoriser les gestes. Au lieu des trois boutons habituels situés en bas de l’écran d’accueil, on trouvera seulement le bouton “Home”. L’utilisateur devra glisser vers la gauche ou la droite afin de basculer vers les applications.

Les App Actions

Basées sur l’IA, les App Actions anticiperont vos actions en apprenant vos habitudes d’utilisation. Cette fonctionnalité détecte le moment où un accessoire est connecté à l’appareil et suggère la prochaine action à effectuer. Par exemple, lorsque des écouteurs sont branchés au smartphone, Android proposera la lecture d’une playlist ou d’une application de streaming musicale.

Une meilleure gestion de la consommation d’énergie

Android Pie promet une grosse réduction de la consommation de batterie. Les habitudes d’utilisation sont également prises en compte afin de donner la priorité aux applications les plus sollicitées et stopper celles qui accaparent trop de puissance.

Un système d’apprentissage automatique qui est également utilisé pour ajuster la luminosité de l’écran en fonction de l’utilisation et de l’environnement, sans que l’utilisateur n’ait besoin de régler cela manuellement.

La possibilité de contrôler le temps passé sur son appareil

Un tableau de bord permet de se rendre compte du temps passé devant l’écran de son smartphone. Toutes les statistiques d’utilisation des applications sont regroupées au même endroit. Le temps passé sur Facebook, devant YouTube, etc. Les données liées à l’usage général sont également comprises: le nombre de fois où vous avez déverrouillé votre écran, le nombre de notifications reçues, etc.

Pour les plus accros, un nouveau mode “Ne pas déranger” fait son apparition pour réduire la dépendance. Toutes les notifications, appels, et messages peuvent ainsi être mis en sourdine. Sans devoir tout désactiver, l’option permet aussi de cesser les perturbations visuelles dues aux notifications lorsque le smartphone est posé avec l’écran orienté vers le haut.

Toujours pour réduire son addiction, une minuterie (App Timer) peut être activée pour définir un temps d’usage limité sur les applications

Les slices

Ces “tranches” feront apparaître des petites fenêtres des applications qui seraient en lien avec d’autres. Par exemple, en tapant sur un moteur de recherche des informations sur un trajet qu’il désire effectuer, l’utilisateur pourra voir apparaître un encadré reprenant des informations en provenance de l’application Uber (ou Lyft, dans l’exemple pris par Google) ou une proposition d’itinéraire issue de Google Map.

Nouvel agencement des notifications

Les notifications ont été revues avec notamment des réponses automatiques affichées directement dans l’encart, pour les réseaux sociaux ou les mails. Les raccourcis de certains paramètres permettant par exemple d’allumer ou d’éteindre le Wi-Fi voient désormais apparaître un cercle gris clair ou plus sombre selon leur statut.

Affichage nocturne

Pour finir la journée et décrocher en douceur, un affichage nocturne prendra place progressivement à l’heure désirée. L’option “Ne pas déranger” décrite plus haut est alors activée et l’écran passe à un affiche grisé pour permettre l’utilisateur à se reposer la vue…et l’esprit.