Le géant du cinéma aurait les droits de plus de 900 personnages de l’univers Marvel.

C’est une véritable déclaration de guerre que Sony vient de faire à Disney, pourtant propriétaire de la marque Marvel. Le géant du cinéma entend développer son propre univers Marvel en créant toute une série de films et spin-off basés sur l’univers de Spiderman – dont il a conservé les droits.

Propriétaire de nombreuses franchises de l’univers Marvel – de Hulk aux Avengers en passant par Les Gardiens de la Galaxie et désormais X-Men et les Quatre Fantastiques -, Disney n’a pas pu récupérer les droits d’exploitation de plusieurs franchises revendues à Sony avant le rachat de Marvel par le géant du cinéma. En conséquence, Sony peut continuer à développer son propre univers.

Après Spiderman Homecoming, en attendant Venom (qui arrivera dans les salles à la rentrée) et le prochain Spiderman (attendu en 2019), Sony annonce plancher sur une multitude de nouveaux projets, de l’adaptation de Black Cat à celle de Jackpot.

Au total, Sony aurait toujours les droits d’exploitation de plus de 900 personnages de l’univers Marvel. “Spiderman connecte de nombreux personnages de cet univers” explique Sanford Panitch, le président de Columbia Pictures. “Il y a des méchants, des superhéros, des antihéros, de nombreuses femmes, avec des personnalités vraiment uniques.”

Si les fans se réjouissent déjà de voir débarquer plus de films de superhéros au box-office, Disney, lui, risque de ne pas très apprécier la démarche de Sony. Car le groupe américain doit déjà faire face à l’offensive de DC Comics, qui a annoncé plus de 5 sorties pour 2018/2019. Ajouter Sony et ses comics Marvel à l’équation ne fait que rendre l’équation plus compliquée pour Disney.

Sony ne voit toutefois pas chez Disney un rival, comme en atteste la volonté du groupe de créer un pont entre Spiderman et les Avengers dans les deux dernières productions de Sony et Disney. Des échanges qui n’auraient jamais été possibles sans la volonté de Sony de développer le Marvel Universe avec son rival.