Le géant coréen présentait jeudi soir son Galaxy Home à l’occasion d’une keynote.

Des années en retard sur ses concurrents dans le domaine des assistants virtuels et des enceintes connectées, le géant coréen Samsung tente aujourd’hui de rattraper les dégâts avec son Galaxy Home, une enceinte connectée intelligente, qui permettra de lancer ses applis favorites par commande vocale, d’effectuer des recherches en ligne et de commander ses playlists par la voix.

Sans surprise, le géant coréen tente d’imposer son propre assistant virtuel face à la concurrence. Pas d’Alexa donc ni de Google Assistant dans le Galaxy Home, mais Bixby, l’assistant virtuel introduit par Apple avec son Galaxy S9.

Inutile de le préciser, il y aura du retard à rattraper. Car même si Bixby fait plus ou moins la même chose qu’Alexa ou que le Google Assistant, il est encore loin d’avoir autant de skills que ses concurrents.

Plus grand que le Homepod d’Apple, le Galaxy Home se positionne comme son principal concurrent, avec un design soigné, des performances d’enceinte haut de gamme, une surface tactile qui permet un contrôle facile des playlists, et c’est à peu près tout. N’espérez pas ici d’originalité : le Galaxy Home est une copie quasi-conforme du Homepod, qui aura tout à prouver dans les tests comparatifs.

On notera au passage que Samsung n’a pas encore révélé son prix. Toutefois, compte tenu de ses spécificités haut de gamme, il ne faut pas s’attendre à un tarif inférieur à celui du Homepod, ce qui signifie en d’autres termes que l’accessoire devrait cibler un public de niche…