Après Crossing Souls, Devolver porte une autre pépite de son catalogue sur Switch, avec une fois de plus le pixel-art en ligne de mire.

Décidément très actif sur Switch en cette période estivale, Devolver Digital nous livre un second jeu après l’excellent Crossing Souls.

Déjà sorti sur PC, Not A Hero est un jeu d’action dans la plus pure tradition des films de John Woo, qui présente la particularité d’être entièrement en 2D et de reprendre le style caractéristique – et très rétro – des autres productions Devolver Digital.

Dès les premières minutes de jeu, le ton est donné. Not A Hero ne s’encombre guère d’un scénario ni d’un semblant de mise en scène. Le joueur est plongé immédiatement dans l’action et doit apprendre à maîtriser les mécanismes de jeu dans la foulée. Par chance, le gameplay du jeu est relativement plus simple puisque le joueur passera la plupart de son temps à effectuer des roulades et à se planquer derrière un mur ou une porte pour éviter les tirs de ses adversaires. Une touche pour tirer, une autre pour recharger, et une pour rouler / se planquer. C’est à peu près tout.

Nerveux, le jeu de Devolver Digital est un véritable délice à parcourir grâce à son level design ingénieux qui pousse le joueur à ouvrir des portes et prendre des cages d’escalier sans cesse pour surprendre ses adversaires. Plusieurs séquences plus originales viennent ponctuer les missions avec par exemple l’apparition d’un hélicoptère. Globalement toutefois, ne vous attendez pas à de grosse surprise. Not A Hero est un titre qui reste dirigiste, fun, mais plutôt à petite dose.
D’ailleurs, le jeu n’est pas bien long. Il ne vous faudra que quelques heures pour en voir le bout et déverrouiller l’intégralité de son contenu. Par cela, comprenez des personnages supplémentaires à incarner, plutôt bien différenciés vu leur arsenal différent, mais qui n’apportent pas forcément un très gros plus.

Vu son prix, rien de très grave en soi, mais on aurait aimé davantage de surprises et de contenu. En l’état, reste un divertissement accrocheur qui jouera parfaitement son rôle dans les transports en commun.

Côté réalisation technique, Devolver Digital frappe très fort, comme à son habitude, avec une bande sonore accrocheuse et un style graphique rétro en pixel-art absolument superbe. Certes, on pourrait penser au premier coup d’œil qu’il s’agit d’un rescapé des années 90, mais le titre est d’une fluidité étonnante et beaucoup plus moderne qu’il n’y paraît dans sa construction. Difficile donc de trouver quoi que ce soit à redire à ce niveau…

Les + :

  • Fun et efficace
  • Une réalisation graphique maîtrisée
  • Les différents personnages à incarner
  • Un tout petit prix

Les – :

  • Une durée de vie trop courte
  • Répétitif par nature
  • On aurait apprécié plus de modes de jeu

Conclusion

Délicieusement jouissif dès la première minute de jeu, Not A Hero montre toutefois assez vite ses limites. Dans la plus pure tradition des films de John Woo, la production de Devolver Digital vante des affrontements nerveux, que l’on croirait tout droit tirés d’un film d’action. L’ennui, c’est que si le gameplay est accrocheur et la réalisation maîtrisée, on en voit un peu trop vite le bout et surtout le divertissement a tendance à se montrer très vite répétitif… Plus de diversité et de modes de jeu ne lui auraient clairement pas fait de mal. En l’état, reste un titre très fun qui mérite le détour si le pixel-art est votre dada…

13/20